DES FOIS QUE vous n'auriez rien à faire ce week-end, on vous a trouvé une occupation de choix. Vous ne pourrez pas résister !

Si on vous dit : recette, hiver, convivial, (fromage), gage... Vous avez forcément compris de quoi on parlait : la fondue. 

Plat de tradition aussi gras que bon, la fondue fait partie de notre patrimoine national (ou presque). Et on ne peut que la célébrer. C'est pourquoi des gens très intelligents ont décidé de créer en Suisse un événement de taille à l'honneur de notre réconfort hivernal : le Mondial de la Fondue ! Deuxième du genre. 

On vous imagine déjà saliver, mais vous avez quand même du mal à visualiser. Normal, nous aussi. L'idée, c'est que tous les candidats (au nombre de 4000 en 2016) doivent proposer leur recette de fondue à un jury intransigeant, qui élira la meilleure fondue de l'année.

La consigne principale ? Le chaudron doit contenir au moins 50 % de Gruyère AOP suisse (lieu du Mondial oblige).  Farine, fécule de pomme de terre, vin, bière, cidre, moutarde ou encore ail font partie de la liste des aliments autorisés. Mais attention, vous ne pourrez pas rajouter n'importe quoi non plus : les ingrédients non-cités dans le cahier des charges doivent être préalablement validés par le jury. Eh oui, n'est pas savoyard qui veut : on ne dénature pas le goût du fromage !

Alors si vous êtes dans le coin ce week-end, n'hésitez pas à faire un petit tour à Tartegnin ce Samedi 18 novembre. En plus de participer à un mondial de renom, vous pourrez vous laissez enivrer par la culture locale et l'art de vivre à la suisse. 

Mais attention, si vous faites tomber le bout de pain, il y aura gage ! On vous aura prévenue...

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

C'était de mise...