L’humoriste connu pour ces blagues chocs ainsi que l’interprète du Lac du Connemara se mobilisent aujourd’hui pour un sujet sérieux. Ils ont signé une pétition de 166 000 noms qui se positionne pour l’arrêt du festival de Yulin, une ville de Chine, qui est destiné à la consommation de la viande de chien et de chat. Depuis les années 1990, ce festival a lieu et chaque année, plusieurs milliers de chiens et de chats sont tués pour l’occasion. La consommation de cette viande diminue au fil des ans avec environ 10 000 chiens et 4 000 chats tués en 2018. Cependant, ce festival ne s’arrête pas et depuis les années 2010 cet événement fait l’objet de plusieurs requêtes d’interdiction.

Ce n’est un secret pour personne, cet événement est un massacre à ciel ouvert. Les animaux sont conduits dans de mauvaises conditions, entassés et maltraités jusqu’à Yulin ou vers des abattoirs clandestins. Ils sont éventrés, empoisonnés ou encore ébouillantés vivants. Pourquoi toute cette violence, vous dites-vous ? La viande de chien est considérée, dans certaines régions de Chine, comme ayant des vertus médicales. Cependant, le monde entier et même une partie de la population chinoise sont indignés de ce qui se passe lors de ce festival.

L’association de Stéphane Lamart a lancé une pétition. Crée en 2000, cette organisation milite pour la défense des droits des animaux. D’autres associations de la protection des animaux se sont jointes à la cause de la fermeture du festival de Yulin, comme la Fondation Brigitte Bardot. Place André-Tardieu dans le 7ème arrondissement de Paris, ce 29 mai de 11 heures à 13 heures, a eu lieu un rassemblement pour contester le festival. De plus, l’association Stéphane Lamart a mis en place une collecte de fonds afin de racheter les animaux pendant le festival afin de les sauver. Avec 1000 euros, 100 chiens ou chats pourront être sauvés.

Les Éclaireuses