"Tulututu, Tulutututu !" Réveil brutal.

"Où suis-je ? On est dimanche ? Je peux me rendormir ? Encore 5 minutes".

7 heures 30, lundi matin, la lutte contre vous-même débute avec 1 - 0 pour votre flemme, elle prendra fin à 7 heures 59 avec une victoire remportée de justesse par votre bonne conscience. 

Vous n'avez pas fait la fête jusqu'à 6h du mat' ce week-end ni subi 12 heures de vol à côté d'un bébé et pourtant, vous avez l'énergie d'une senior en jet lag. Bref, vous êtes épuisée, mais vous n'arrivez pas à mettre le doigt sur les causes d'une telle fatigue et ce manque de recul vous empêche de changer vos habitudes. 

Vous baignez dans votre routine et cela devient laborieux de sauter du lit tous les matins ? Lisez la suite pour connaître les causes de cette fatigue chronique ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Vous êtes surengagée

-

Il est fort probable que vous soyez victime de ce que l'on appelle la fatigue mentale. C'est le syndrome de la nana prête à tout pour être la meilleure, dans tout ! Fatigue "mentale" parce que tout se passe dans votre tête et que vous êtes ni plus ni moins la seule et unique responsable de votre propre fatigue ! Oui Madame, vous vous entêtez à croire que la terre cessera de tourner si vous en faites moins. Vous vous engagez donc à en faire plus que la normale : cuisiner alors que vous êtes fatiguée, sortir à 20 heures du bureau quand vous arrivez à 8 heures, rester connectée pour ne pas rater quoi que ce soit...

Notre conseil : vous ne perdrez pas de la valeur en faisant MOINS de tâches au quotidien. Vous ne serez pas une moins bonne femme, une moins bonne salariée, ni une moins bonne mère en vous autorisant des pauses pour ne RIEN faire et vous ressourcer. Au contraire, votre santé est plus importante que tout le reste !

 

2. Vous vous mettez la pression

-

L'autre travers de la femme parfaite - et parfaitement épuisée - consiste à se mettre la pression à la moindre occasion, depuis le lit qui n'est pas fait ce matin jusqu'à la to-do list de 3 pages qui doit absolument être cochée de A à Z pour être à la hauteur. Mais, à la hauteur de quoi ? Notez que cette pression que vous vous mettez vous-même est une des causes principales de votre grande fatigue, car vous épuisez toute votre énergie dans un stress démesuré et vous ne vous autorisez jamais de phase "off" pour savourer vos réussites et vous féliciter. 

Notre conseil : continuez de vous mettre la pression - raisonnablement - mais alternez avec des moments de pause pour faire le bilan et réaliser combien vous êtes fière de tout ce que vous avez accompli jusqu'ici.

 

3. Vous êtes perfectionniste

-

Clairement, vous n'êtes jamais satisfaite à 100% et avez du mal à vous contenter du "convenable". Il faut que tout soit parfait dans votre vie et vous ne vous laissez pas une minute de répit ni le droit à l'imperfection. Le problème du perfectionnisme, c'est que ça fait stagner. Vous perdez du temps à essayer de rendre mieux quelque chose - un projet, un dossier, une tenue - et pendant ce temps-là, vous n'avancez pas sur le reste. C'est essentiel de faire du mieux que vous pouvez, mais ne vous rendez pas malade à remettre constamment en question la valeur de vos actions. D'autant que la perfection n'existe pas et que les opinions sont très subjectives, par définition. 

Notre conseil : faites-vous confiance. Passez à l'action et soyez fière de ce que vous avez fait, point. Ne jugez plus ce mail envoyé, ce dossier bouclé, cette phrase lancée, cette décision prise. Le principal est d'agir, de tester, et de vous fier à votre instinct. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Vous ne dormez pas assez

-

Au-delà de la fatigue mentale, avez-vous un bon sommeil ? C'est le B.a.-ba, nous direz-vous, oui, mais c'est aussi parfois le moins évident à respecter. Entre le téléphone sous l'oreiller, les repas du soir trop lourds et les apéros prolongés de fin de semaine qui vous font vous coucher plus tard que prévu, votre sommeil en prend un coup et vous terminez la semaine sur les rotules. Sans mentionner le fait que le week-end, vous avez envie de profiter de votre temps libre, quitte à faire une impasse sur vos heures de sommeil. Le problème, c'est que votre dette de sommeil ne se rattrape pas, et que la meilleure formule - et de loin la plus compliquée à respecter - est la régularité. Se coucher à la même heure permet de réguler son sommeil et d'éviter la fatigue chronique. 

Notre conseil : si vous ne pouvez pas vous passer de veiller jusqu'à 3 heures les week-ends, couchez-vous le plus tôt possible en semaine, sans écran pour les plus courageuses, et optez pour 7 à 8 heures de sommeil afin de récupérer au maximum. 

 

5. Vous ne mangez pas bien

-

L'énergie se trouve dans le sommeil, mais aussi dans l'assiette. Au programme, fruits et légumes frais en grande quantité, protéines, féculents, bref, vous l'aurez compris, manger varié et équilibré entre en jeu lorsqu'il s'agit de booster sa vitalité au quotidien. Rien de pire qu'une carence par exemple en magnésium et, pour cela, vous pouvez passer à l'eau de type Hépar ou Contrex afin d'avoir votre apport journalier à coup sûr. Si vous êtes gourmande, le chocolat noir est également excellent pour son apport en magnésium. Si vous traversez une grande fatigue en ce moment, veillez aussi à vous hydrater suffisamment. Cela vous parait anodin comme ça, mais si vous ne buvez pas assez, vous vous sentirez forcément plus faible. 

Notre conseil : l'épuisement est parfois mental, mais il est aussi bien souvent d'ordre physique ! Une bonne cure de magnésium ou de vitamine C permet parfois de refaire le plein d'énergie et de retrouver la forme.