Un petit bobo, de vilains maux de tête et, hop, un joli arrêt maladie qui va bien ! Si la France est connue pour être championne de l'absentéisme et des arrêts à répétition, il se pourrait que la compassion des patrons ait vite ses limites. Eh oui, le gouvernement envisage de faire payer les indemnités journalières des arrêts maladie de courte durée aux entreprises et non plus à la Sécurité Sociale !

Pour l'instant, lorsqu'un salarié est en arrêt maladie, le délai de carence de trois jours s'applique, il ne touche donc pas son salaire - à moins que son patron ultra-gentil décide de le maintenir -, puis au-delà de ce délai, c'est la Sécu qui prend en charge les indemnités journalières ! L'idée de changer cela est perçue comme une double peine aux entreprises, non responsables de l'absence de leurs salariés. 

Une peine qui risquerait bien de poser problème entre les grandes et les petites entreprises, n'ayant pas les mêmes moyens pour absorber ces coûts. Si cette idée passe à la réunion prévue à Matignon début septembre, ne serait-ce pas le début d'une traque permanente des employés et d'une pression ingérable ? 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

-