Votre enfant est-il hyperactif ? Découvrez les signes qui ne trompent pas !

Noa Gonzo Rombo 20 juin 2022

Et si votre enfant n'était pas insupportable, mais tout simplement hyperactif ? On vous donne 4 signes qui ne trompent pas.

Vous rentrez tout juste du goûter d'anniversaire du petit Théophile. Vous êtes épuisée. Pourtant vous n'êtes pas restée longtemps, juste le temps de déposer votre petit bout de chou puis de le récupérer. Vous étiez un peu inquiète d'ailleurs en le laissant avec ces inconnus. Il est vrai que parfois, votre enfant est un peu difficile à gérer. Entre les cris, les grosses colères que vous avez du mal à calmer et les courses-poursuites qu'il vous impose, le quotidien n'est pas de tout repos. Et puis, son attention qui n'est jamais facile à contenir et sa difficulté à suivre des règles pourtant simples...

Vous n'êtes pas fatiguée à cause de tout ça, mais plutôt parce que vous avez dû vous justifier, vous confondre en excuses et supporter le regard accusateur d'autres parents. Vous êtes lasse de devoir convaincre que ce n'est pas votre méthode d'éducation qui est mauvaise et que vous prenez votre rôle de parent au sérieux.
Aujourd'hui, on met un point final à tout ça et on vous dévoile 4 signes qui pourraient expliquer une hyperactivité chez votre enfant !

Enjoy,

Les Éclaireuses

Disclaimer : les symptômes que nous allons décrire plus bas ne sont pas forcément liés à une hyperactivité. Le diagnostic d'un professionnel de santé est toujours impératif ! Parmi les facteurs qui peuvent confirmer une hyperactivité, certains symptômes doivent être présents avant l’âge de 7 ans. Les symptômes doivent se manifester autant à la maison qu’à la garderie (crèche) ou à l’école, bien que leur intensité puisse varier d’un lieu à l’autre. Enfin, les symptômes doivent être présents depuis au moins 6 mois.

La définition médicale de l'hyperactivité (TDAH) est la suivante : le trouble déficit de l'attention hyperactive est caractérisé par l’association de plusieurs symptômes dont l’intensité et la manifestation varient selon chaque personne.

Un des premiers signes d'hyperactivité : une motricité particulière

C'est le signe le plus reconnu et que vous pouvez déceler dès la petite enfance. Votre enfant a du mal à tenir en place, à rester assis sur une chaise ? Il a un besoin irrationnel de bouger dans tous les sens ? Il développe des tics comme remuer ses mains et ses pieds sans cesse ? Il court partout et vous avez souvent l'impression que ses jambes sont en réalité des ressorts ? C'est ce qu'on appelle l'hyperactivité motrice, l'agitation motrice excessive (ou plus communément appelée le syndrome des jambes sans repos). Ce symptôme est parfois tellement fort que chez certains enfants atteints de TDAH, on l'observe même pendant leur sommeil.

Votre enfant à une attention réduite ? Il est peut-être hyperactif

Lire une histoire avant de se coucher relève de la mission impossible. Au bout de quelques pages, vous sentez que vous perdez son attention. Son esprit divague sur totalement autre chose et il est souvent difficile de le récupérer.
Vous cuisinez ensemble ? À peine à la moitié de la recette, votre enfant a disparu pour se consacrer à une tout autre activité. Dans ses cahiers, la même remarque "attention aux fautes d'inattention !", d'ailleurs en parlant d'inattention, c'est la 3e clé que vous lui donnez cette année. Il n'y a pas de doutes, c'est bien un symptôme lié au TDAH.

Les soirées jeu de société sont difficiles parce qu'il faut toujours répéter au moins 10 fois les règles. Vous vous énervez parce que vous avez l'impression qu'il ne vous écoute pas. Ce n'est pas de la défiance, mais bien le résultat d'un TDAH.

L'impulsivité est un symptôme d'hyperactivité difficile à reconnaître

"Votre enfant est impulsif, il faut le canaliser", vous avez entendu cette phrase au moins un millier de fois. Il est vrai que votre enfant agit souvent sans réfléchir : qu'il coupe la parole, se montre très souvent impatient et change d'humeur en un battement de cils. Parfois, vous avez même l'impression que son impulsivité est en réalité de la violence. Ce n'est pas le cas, les enfants atteints de TDAH imposent souvent leur présence de manière exagérée, ils ont du mal à attendre le tour, mais c'est lié à leur attention qui est réduite.

Pour remédier à ce symptôme, il est important d'apprendre à son enfant le lien de cause à effet. Une action à des conséquences. Ainsi, son cerveau intégrera plus vite qu'il est important de réfléchir avant d'agir.

L'anxiété chez les enfants est aussi un signe d'hyperactivité

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les enfants hyperactifs ont conscience de leur différence et peuvent être très affectés par la situation. Le rejet des autres enfants est aussi une source de grande anxiété.
D'après le docteur pédopsychiatre Louis Véra, l'anxiété (plus particulièrement l'anxiété de performance) est le trouble le plus associé au TDAH. La cause ? "Intuitivement, on imagine que l’anxiété de performance est une sorte de compensation naturelle de certains symptômes du TDAH. En effet, ces jeunes travaillent plus que ceux n’ayant pas de trouble anxieux, ils vérifient ne pas avoir oublié leurs affaires, relisent leurs réponses aux interrogations écrites".

Fort heureusement, de nos jours il existe des traitements et des protocoles qui permettent aux enfants atteints de TDAH de mener une enfance et une scolarité relativement "normale".

 

 

 

Tags : enfant, parents, Éducation

Vous aimerez aussi

Top de Grossesse & Parentalité

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !