Même en vacances, les femmes subissent une charge mentale permanente

Juliette Gour 08 juillet 2022

Qui dit vacances, dit repos ? Pas forcément ! Si les enfants s'éclatent à la pistoche et que monsieur sirote une bière devant la télé, il y a un membre de la famille qui trime comme jamais et, devinez quoi ? C'est la mère de famille qui, même en vacances, continue d'être à la merci de la charge mentale.

Une récente étude IFOP pour Voyage avec Nous tire la sonnette d'alarme. Pourquoi ? Parce qu'elle nous permet de faire un constat terrible : les femmes, même en vacances, sont contraintes de prendre plus de responsabilités que leur compagnon. Valises, réservations, courses, cuisine, menus... Tout est pour la pomme des femmes. Le répit estival est relatif pour les femmes... Puisque, bien souvent, il s'agit de faire les mêmes choses qu'à la maison, mais dans un camping à Noirmoutier ou dans une maison à Saint-Tropez.

L'étude menée par l'IFOP est formelle, il y a un réel problème de répartition des tâches au sein de couple et c'est d'autant plus vrai en vacances. Résultat, ce sont encore une fois les femmes qui trinquent et qui subissent, même au bord de la mer, une charge mentale quasi permanente.

Une étude qui ne fait que prouver, une fois de plus, qu'il y a un partage inégal des tâches dans le couple

Le résultat de l'étude n'est une surprise pour personne, rien d'étonnant de savoir que les femmes sont, une fois de plus, responsables du bien-être de la famille même en vacances. 66% des sondées avouent, à demi-mot, que leur partenaire est moins impliqué qu'elle dans l'organisation des vacances, idem pour les tâches du quotidien pendant le séjour : pour monsieur, c'est farniente et pour madame, c'est les tâches du quotidien. 

Pire, toujours selon les résultats de l'étude, il semblerait que la charge mentale quotidienne augmente à l'approche des vacances : 56% des femmes avouent être à l'origine de l'organisation des vacances, 48% gèrent les réservations et 36% définissent l'itinéraire parfait. Pour les enfants, c'est pareil, 8 femmes sur 10 révèlent faire les valises de leurs enfants (contre 1 père sur 10).

Les vacances, un fantasme pour les femmes ? 

Finalement, quelle serait la définition des vraies vacances pour les femmes ? Partir seules, sans compagnon ni enfant pour réellement se reposer. Pour François Kraux, directeur du pôle Genre, sexualité et santé sexuelle à l'IFOP, il est évident que "les femmes ne sont jamais autant en vacances que les hommes".

Il est évident que les femmes ont une responsabilité supplémentaire qui s'intensifie à l'approche des vacances. Le break des vacances n'arrive décidément pas à tordre le cou aux modèles conjugaux et familiaux inégalitaires qui sont légion le reste de l'année. Le plus grave étant qu'on a l'impression que les vacances sont synonymes de repos pour tout le monde sauf pour les femmes qui n'arrivent plus à se libérer du temps pour elle à cause du temps libre des enfants. 

Finalement, les vraies vacances pour les mères démarreront à la rentrée lorsque les petites têtes blondes reprendront le chemin de l'école. 

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être, parents

Vous aimerez aussi

Top de Grossesse & Parentalité

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !