La grossesse ? C'est… Intéressant. Disons qu'après l'accouchement, on a tendance à revenir dessus en supprimant intégralement tous les mauvais moments. Comme si on racontait l'histoire à travers un puissant filtre Instagram, on lisse, on affine… On ne montre que le "beau". Totalement sonnées, aveuglées par la venue au monde de notre bébé.

Pourtant, au cours de ces neuf mois, on n'a pas vu la vie qu'en rose. Il y a eu les bons côtés, comme notre teint éclatant et nos formes à croquer. Et les mauvais… Moins sympathiques à raconter.

Parmi eux se cachent les douleurs liées à notre grossesse. On arrive, certes, parfois à les atténuer… Mais rarement à les dompter. Dos, ventre ou encore, reins… Notre corps n'a plus peur de rien.

Plutôt que d'enjoliver cette période, on propose plus simplement et honnêtement de l'adoucir avec 5 astuces pour soulager ces maux…

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

1 - Adapter son alimentation

Avant toute chose, on ne mange jamais aussi bien que lorsque nous sommes enceintes. Et par "bien", on entend des aliments sains, des repas équilibrés… Sans pour autant nous priver !

Histoire de ne jamais manquer de forces - et on va en avoir besoin ! -, on commence par favoriser tous les produits qui contiennent des protéines. Viandes, poissons, œufs… Tous sont bons à prendre. On va également chercher des fibres pour faciliter le transit intestinal, des vitamines en guise de source d'énergie, ainsi que des minéraux pour réguler notre organisme.

Enfin et surtout, les cinq fruits et légumes par jour sont encore et toujours les bienvenus, ainsi que 1,5 à 2 litres d'eau. Bien entendu, à côté de ça, on s'autorise des petits écarts… Faire attention ne signifie pas "se mettre la pression".

2 - Comme un poisson dans l'eau…

Lorsqu'on est enceinte, l'eau nous fait du bien. Quand elle est mise en contact direct avec notre ventre, les pressions exercées à l'intérieur et à l'extérieur de notre corps se synchronisent… Pour le plus grand plaisir de bébé, qui se sent en apesanteur.

Aussi, le fait de nager va fluidifier notre circulation sanguine. Elle nous fait travailler nos muscles, nous dépenser, et entretenir, sur le long terme, notre corps.

Au-delà de tous ses bienfaits, on se sent bien dans l'eau. On est sereines, calmes. On profite de la douceur que cet élément a à nous offrir… Dans notre baignoire comme à la piscine, on ne s'en lasse pas.

3 - Des positions qui nous font du bien

Souvent, pendant notre grossesse, nous sommes confrontées à des moments gênants, durant lesquels on ne sait dans quelle position se mettre pour se sentir mieux. On se lève, on s'assoit, on s'allonge. On se tourne, se retourne, se tortille… Rien n'y fait. Nos maux semblent indomptables et, bientôt, insurmontables.

Eh bien, dorénavant, on saura que lorsque ça nous arrive, on doit se mettre à quatre pattes. Oui oui, à quatre pattes. Alors certes, il ne s'agit pas de la position la plus naturelle, sexy, ni pratique… Mais elle reste la meilleure pour apaiser nos douleurs. Placées ainsi, nous avons notre ventre totalement relâché. Il ne fait plus subir aucune pression à notre bassin. Notre bébé, lui aussi, est moins oppressé.

4 - Prendre le temps de souffler

Attendre un enfant ne veut pas dire passer neuf mois à préparer son arrivée, ainsi que notre parentalité. Bien que nos pensées soient constamment dirigées vers ce dernier, on se doit, de temps à autre, de se recentrer sur nous… UNIQUEMENT sur nous. Prendre un instant pour faire le vide, se retrouver en tête à tête avec nous-mêmes, et évacuer notre anxiété. Même notre partenaire n'est pas admis durant ces moments.

On se tourne vers une activité qui nous détend. Il peut aussi bien s'agir de méditation, de sport comme de poterie. Ce choix est propre à chacun. L'essentiel étant de choisir quelque chose qui nous fait du bien. Surtout, on n'hésite pas à conscientiser l'action. On peut parler, crier si on en a envie. Les résultats sont immédiats : une bonne santé mentale donne une bonne santé physique.

5 - Ne surtout pas toucher au bas du dos !

Enfin, point extrêmement important : quoi qu'il arrive, on ne doit pas toucher au bas de notre dos. Même si ce dernier nous lance, même si nos reins nous font hurler de douleur… On ne doit, en aucun cas, le masser.

En effet, s'agissant d'une zone riche en nerfs, en constante intense activité et directement reliée aux ovaires et à l'utérus, le fait de le manipuler pourrait avoir un mauvais impact sur notre organisme.

Pour l'éviter, on n'hésite pas à aller voir un ostéopathe, ou demander à notre partenaire de masser les zones voisines de notre corps (le haut du dos, ou encore les fessiers). Aussi, on adapte, au mieux, notre quotidien à cette faiblesse : coussins, matelas… On ne se refuse rien !

 

 

Tags : grossesse, Maternité