Si certaines d’entre nous ont eu la chance d’y échapper, d’autres n’ont pas eu ce privilège. Dans une société qui se consomme à vive allure, on comprend rapidement que la fatigue, le stress et parfois l’anxiété ainsi que la dépression puissent faire leur apparition dans nos vies sans même avoir la décence de frapper à la porte !

Considérés plus globalement comme les maux du XXIe siècle, ces problèmes de santé mentale très répandus sont les plus courants aujourd’hui en France. Et s’ils peuvent impacter légèrement la vie sociale, professionnelle et affective, ils peuvent également devenir un réel handicap.

Thérapies, exercices, traitements… Nombreuses sont les options pour vous débarrasser autant que possible de ce mal-être qui pèse son poids. Néanmoins, pour bien se traiter, il est tout d’abord important de savoir faire la différence. Sans oublier que la compréhension et l’analyse de la situation sont les premières bases du processus de guérison.

Que vous soyez vous-même malade ou que vous partagiez la vie d’une personne qui en est atteinte, nous vous offrons quelques clés pour mieux comprendre et appréhender la vie au quotidien.

Les Éclaireuses

 

1. Comment les différencier ?

-

Trop souvent confondus, ces deux troubles peuvent pourtant s’avérer assez éloignés l’un de l’autre et ne pas donner lieu aux mêmes conséquences pour la personne qui en souffre. Alors que l’anxiété est liée à la peur et à l’angoisse, la dépression, elle, renvoie davantage au sentiment de déprime et de tristesse. De plus, une notion de temps les sépare puisqu’une personne souffrant de troubles anxieux aura tendance à s’inquiéter de l’avenir tandis qu’une personne dépressive restera bloquée dans le passé. Enfin, quand l’anxiété nous pousse à nous angoisser pour des éléments extérieurs qui sont hors de notre contrôle, la dépression se focalise sur des éléments internes, propres à nous-mêmes.

 

2. Quels sont les symptômes ?

-

Si vous êtes fatiguée, que vous avez des troubles du sommeil, des maux de tête, accompagnés de nausées, voire de diarrhées, mais également des palpitations cardiaques et une sensation d’étouffement, vous pouvez souffrir de troubles anxieux. En revanche, si vous ressentez un sentiment de tristesse, de dévalorisation, une diminution de l’intérêt, une baisse ou une hausse de votre poids habituel et une fatigue presque paralysante, vous semblez être touchée par la dépression.

 

3. Quand s’en inquiéter ?

-

Plusieurs signaux anormaux peuvent donner l’alerte pour vous ou pour un proche. Par exemple, votre souffrance est telle, qu’elle vous empêche de vivre ou de travailler normalement, vous manquez d’énergie et vous vous sentez prise au piège par un dialogue interne négatif, vous êtes épuisée et n’avez plus la force de vous lever ou manquez d’Envie avec un grand E, vous avez perdu ou pris du poids de manière significative, vous consommez anormalement de l’alcool, du tabac ou d’autres substances néfastes pour vous, ou encore vous souffrez d’une douleur physique qui dure et qui ne reçoit pas d’explication claire. Toutes ces raisons doivent vous amener à vous poser les bonnes questions afin de choisir la prise en charge idéale et ne pas vous enliser dans une situation à risque.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. En quoi ces troubles sont-ils liés ?

-

La dépression peut être accompagnée d’anxiété, tandis que l’anxiété peut mener à la dépression. Ils sont responsables de la difficulté d’exécution de tâches quotidiennes pourtant anodines comme aller prendre une douche ou sortir avec une amie. La concentration est également altérée, soit par un état d’alerte hors-norme, soit par une perte de mémoire. Le sommeil en subit les frais lui aussi par son absence ou son omniprésence. Ils ont également en commun le trouble alimentaire lorsque l’on remarque une perte d’appétit inhabituelle ou une tendance boulimique évocatrice. Les deux sentiments sont donc liés.

 

5. La recherche sur la dépression évolue ?

-

Une étude réalisée par l’Institut national de la santé mentale montre que seulement 50% des personnes atteintes de troubles psychologiques bénéficient d’un traitement et d’un suivi. En effet, il existe plusieurs manières de se sortir de ces troubles notamment grâce aux traitements médicamenteux, mais également grâce aux suivis thérapeutiques. Ces derniers vous aideront en faisant appel à des pratiques spécialisées ou en vous faisant participer à certains groupes qui enseignent différentes façons de penser. Ils ont pour objectif de soulager l’anxiété et la dépression à l'aide, par exemple, d'exercices de respiration et de méditation consciente qui auront toutes deux un impact sur la chimie du cerveau.