Chaussettes en boule aux pieds du lit, vaisselle sale qui dégouline en cuisine, heureusement que votre nouvelle femme de ménage est efficace, car vous commenciez à vous sentir seule... Votre mec, vous l'adorez, d'ailleurs c'est son côté un peu bordélique qui vous a attirée et clairement, vous ne l'imaginez pas avec plumeau dans la main droite et une to-do list dans l'autre.

Mais quand même, après tout, pourquoi pas. Votre emploi du temps n'est pas plus flexible que le sien, vos journées ne sont pas plus longues que les siennes et votre enfant n'est pas plus le vôtre que le sien. 50/50, les bons comptes font les bons amants ! Pourtant parfois, vous avez l'impression d'être en couple qu'à mi-temps, pour les bons moments.

Charge mentale. Au son de l'expression, on n'a pas vraiment envie d'en faire l'expérience, n'est-ce pas ? Lorsque vous entendez parler de ce phénomène touchant beaucoup plus les femmes, mais aussi parfois les hommes, vous savez plus ou moins à quoi l'on fait référence, mais c'est un sujet qui reste tabou et conserve une part de mystère. La charge mentale, on en a toutes entendu parler au moins une fois, on a toutes une copine qui en est victime, mais sait-on vraiment à quoi cela renvoie ? Au-delà de rencontrer des spécialistes et d'en discuter longuement, nous avons googlisé "Charge mentale" et avons compris qu'elle était toujours "ménagère".

Bon début ! La charge mentale fait toujours référence à un ménage et donc à la gestion du foyer. Ce n'est pas une maladie, ce n'est pas un symptôme, mais bien plus un fait sociologique qui touche les ménages et atteint le moral et la santé mentale des femmes et hommes touchés.

On vous en dit plus sur ce sujet d'actualité : comment reconnaître les signes lorsque vous êtes dans le rush ? Quelles sont les solutions pour vous émanciper de la charge mentale ? Et pour celles d'entre vous qui auront envie d'en savoir plus, retrouvez l'interview de la créatrice du compte Instagram @taspensea.

Enjoy

Les Éclaireuses 

 

1. Qu'est-ce que c'est ? 

-

L'expression "charge mentale" a été créée pour faire référence au poids psychologique de la gestion des tâches domestiques au sein du couple. Ce terme apparu au cours des dernières années entrera dans le Petit Larousse illustré 2020, à partir du mois de mai prochain. La charge mentale pointe très clairement du doigt l'inégale répartition des tâches domestiques entre hommes et femmes. C'est ce sentiment diffus des femmes d'en faire toujours plus que l'autre dans le couple. Autrement dit la charge mentale, c'est le fait d'avoir toujours en tête des contraintes domestiques, familiales, parentales et personnelles.

Également nommée "syndrome des femmes épuisées", elle touche beaucoup plus les femmes que les hommes et peut malheureusement mener au surmenage, à la dépression, voire au burn-out.

 

2. Au quotidien, en quoi ça consiste ?

-

Penser au rendez-vous médical du petit, sortir le chien après sa journée, penser à faire le plein de courses, planifier les vacances, autant de choses à penser tout au long de la journée et qui épuisent beaucoup de femmes, sans même que ces dernières s'en rendent compte. Le plus fatigant finalement n'est pas de réaliser ces tâches, mais bien plus de devoir y penser constamment au travail, sous la douche, en voiture... et d'endosser cette charge seule, sans le soutien de son conjoint. Ce sont toutes les préoccupations qui occupent l'esprit au quotidien, depuis la gestion de la maison jusqu'au planning des enfants

La question qui se pose est simple : pourquoi est-ce la femme, de manière générale, qui doit penser à tout

Le concept s'est progressivement étendu au travail. En effet, de plus grandes responsabilités sont confiées aux salariées, qui épuisent petit à petit les ressources du cerveau, provoquant une charge mentale au fur et à mesure que s'accumulent les contraintes. 

 

3. Quelles sont les causes ?

-

La première cause est tout simplement liée au conditionnement des hommes et des femmes. Les femmes sont éduquées - de moins en moins, fort heureusement - dès leur plus jeune âge à gérer les tâches ménagères sans demander du soutien de la part de leur conjoint.

Malheureusement, les femmes qui sont victimes de charge mentale en sont en partie responsables, car elles veulent tout gérer. Certes, c'est à cause de leur conditionnement et la plupart du temps, elles en sont inconscientes, mais il n'en demeure pas moins que cela génère chez l'homme un certain désinvestissement

Les hommes eux aussi sont conditionnés à laisser les femmes de leur entourage, c'est-à-dire leur mère, puis leur compagne, à gérer la plupart des tâches ménagères. Cela illustre bien l'importance de l'éducation des enfants dès leur plus jeune âge vis-à-vis de l'égalité des sexes. La mère comme le père se doivent de montrer le bon exemple en répartissant le plus justement possible les tâches ménagères, afin que leurs enfants aient les meilleurs réflexes possible et que la charge mentale ne touche plus les générations futures. 

La charge mentale n'est pas uniquement le fruit du comportement des hommes, mais aussi des femmes. Par manque de confiance, par peur d'affronter leur patron ou leurs collègues, les femmes tendraient plus que les hommes à utiliser la charge mentale comme un alibi pour décharger leur stress du travail sur leur conjoint. C'est le syndrome du "laisse, je vais le faire" qu'ont les femmes, qui préfèrent tout gérer par peur de déléguer les tâches à leur mari et que ces dernières soient mal faites. 

4. Quels sont les signes ? 

-

Rendez-vous pro et perso, tétines à acheter, repas du soir à préparer, jour après jour vos pensées s'accumulent et vous sentez la fatigue et la colère s'accumuler. Voici quelques indices qui devraient vous alerter. Si vous vous reconnaissez, lisez la suite de l'article pour vous libérer de la charge mentale : 

- vous envoyez régulièrement des messages à votre conjoint pour lui rappeler ce qu'il ne doit pas oublier (courses, rendez-vous, aller chercher les enfants...)

- vous gérez le planning de votre enfant au travail ou commandez au bureau des courses, des vêtements pour lui...

- vous êtes réveillée la nuit par vos to-do lists qui vous préoccupent et dont vous ne voyez pas le bout

- si vous recevez des amis pour le dîner, vous avez tendance à gérer tout de A à Z, depuis le rangement jusqu'à la vaisselle

- vous êtes épuisée et ne trouvez pas de temps pour vous reposer, prendre du bon temps

- votre copain / conjoint vous aide peu de manière spontanée, c'est à vous de lui demander 

 

5. Quel est son impact sur la santé ?

-

Sur le long terme, la charge mentale peut se révéler nocive pour celle qui la subit, en raison d'un stress bien trop important endossé par la personne concernée. Cette dernière, épuisée de penser à tout, met en danger sa santé psychique et physique et développe les risques de vivre un burn-out. Cette maladie est très difficile à traverser et peut être longue, c'est pourquoi la meilleure solution est de mettre toutes les chances de votre côté pour l'éviter en vous préservant et en encourageant votre conjoint à prendre conscience de l'ampleur de la charge mentale sur votre santé. 

D'autres maladies liées au stress peuvent faire surface à cause de la charge mentale, notamment des maladies de peau comme le psoriasis ou encore l'eczéma

Les femmes qui sentent les signes de charge mentale venir doivent donc le plus rapidement possible ralentir leur rythme afin de protéger leur santé mentale. Ces dernières doivent apprendre à se dégager du temps uniquement pour elles, pour souffler, se reposer et faire tout simplement ce qui leur procure du bien-être. 

 

6. Pourquoi est-elle handicapante ?

-

La charge mentale pompe de l'énergie tout au long de la journée et empêche d'avancer dans les projets personnels. D'abord, elle freine la carrière, étant donné que la gestion des tâches domestiques et parentales prend du temps. En effet, la quasi-totalité des salariés gère une partie de leur vie privée au travail, par manque de temps. Ce sont surtout les mamans qui se voient obligées de consacrer au minimum une demi-heure par semaine à leur gestion. 

Devoir penser à tout sans cesse, cela empêche de se concentrer sur sa carrière, sur ses projets personnels, sur ce qui nous épanouit en tant que femme et non en tant que mère ou compagne. La charge mentale réduit celui ou celle qui en est victime au rôle de la gestion du ménage. Or cela peut s'avérer extrêmement frustrant et handicapant. En effet aujourd'hui, rares sont les femmes qui choisissent délibérément de ne pas avoir de carrière professionnelle ni de liberté à côté de leur vie familiale. 

7. Les hommes ouvrent-ils les yeux ?

-

Et les hommes dans tout ça, qu'en pensent-ils ? Comment - sans tomber dans les généralités - envisagent-ils la répartition des tâches avec leur couple ? Tous ne sont pas responsables de la charge mentale des femmes, mais comment se placent-ils face à ce fléau encore largement présent et qui déstabilise certains couples ? 

Il semble que chez les hommes, la tolérance à l'imperfection, au "laisser-aller", à la vaisselle qui traîne, soit plus grande que chez les femmes, qui vont moins supporter un tel laxisme et se montrent souvent plus radicales et sévères vis-à-vis des tâches. Autrement dit, les hommes sont moins enclins à développer du stress si les tâches ménagères sont moins accomplies. Ces derniers réfléchissent davantage à leur carrière professionnelle et à leur réussite sociale notamment. Pour autant, ils ne sont pas moins investis dans leur couple, mais l'expriment différemment. 

En réalité, les hommes eux aussi sont parfois touchés par la charge mentale, car certains d'entre eux ont en fait exactement la même manière de pensée que la plupart des femmes. La charge mentale n'est pas liée au sexe, mais à un état d'esprit. Les hommes anxieux et perfectionnistes sont donc beaucoup plus susceptibles d'être surchargés. 

 

8. Comment se libérer de la charge mentale ?

-

Pour commencer, vous pouvez lister tout ce qui vous tracasse et vous préoccupe au quotidien, sans jugement aucun ni filtre. Cela peut aller des notes de votre fils au dîner à préparer le soir, en passant par votre crédit à rembourser. Le fait de poser tout sur du papier vous permettra de vous désencombrer l'esprit et de faire le vide une bonne fois pour toutes

Ensuite, posez-vous les bonnes questions. Êtes-vous en mesure de régler tel ou tel problème seule ou devez-vous demander à votre conjoint de vous aider ? Comment vous y prendre pour supprimer tel ou tel parasitage

Vous devez également clarifier vos objectifs afin de les avoir bien en tête et d'agir dans leur sens. Que voulez-vous vraiment professionnellement, personnellement ? Une fois identifiés, poursuivez-les jusqu'à les atteindre !

Enfin, émancipez-vous de vos croyances limitantes du style "si c'est moi qui le fais, ça ira plus vite" ou encore "je ne suis pas capable de mêler réussite professionnelle et personnelle". Plus vous affronterez vos peurs et plus vous vous détacherez de ces pensées limitantes. 

 

9. Quel lien avec la charge émotionnelle ?

-

La charge émotionnelle est intimement liée à la charge mentale, mais fait référence à tout autre chose. Tandis que la charge mentale renvoie au fait de penser à tout, la charge émotionnelle consiste à prendre soin des autres. C'est le fait d'oublier ses propres émotions pour mettre à l'aise son entourage. Or en tant que femmes, nous avons plus ou moins été conditionnées à agir de la sorte. Encore une fois, il s'agit d'une forme de sacrifice au service de l'autre. Au lieu de nous préserver et de nous ressourcer, nous préférons faire fi de nos soucis et nous concentrer sur ceux de notre conjoint. 

Cette vision de la femme devant prendre soin de ses proches est encore ancrée dans les moeurs, car la vision misogyne et rétrograde est encore bien ancrée dans la société. 

10. Qui sont les porte-parole de la charge mentale  ? 

-

Coline, la créatrice du compte Instagram @taspensea (T'as pensé à ?) lève le voile sur la charge mentale de manière décomplexée en postant régulièrement des phrases illustrant la charge mentale. Et comme elle est vécue différemment selon les couples et les personnalités de ceux qui les composent, chaque charge mentale peut être définie d'une manière unique.

Ainsi, chaque post est une phrase entre guillemets commençant toujours par "Pour moi, la charge mentale c'est quand". Par exemple, "Pour moi, la charge mentale c'est quand je regarde tous les matins la météo pour prévoir la journée de ma fille".

Coline a créé ce compte en pleine connaissance de cause, alors maman, prof et compagne. Elle ressentait une grande solitude face à son épuisement quotidien et a vite compris, en ouvrant sa page Instagram, que des milliers de personnes vivaient la même chose. 

Nous avons eu l'occasion d'interviewer Coline, dont le succès de @taspensea révèle combien les gens se sentent concernés par la charge mentale.