Qui n'a jamais été obligée de rester des heures entières à copier des lignes au collège, le mercredi après-midi - pour avoir répondu à son prof de français - plutôt que de pouvoir traîner avec ses copines en ville ?
Eh oui, on parle bien ici des heures de colle, tant redoutées lorsqu'elles tombaient. Mais les temps changent, et il se pourrait bien qu'elles disparaissent. Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a déclaré réfléchir sur une évolution de ces sanctions "classiques" vers des punitions à des fins plus pédagogiques.

Bien qu'elles ne soient pas amenées à être totalement supprimées, les heures de colle imposeront à l'élève un travail en lien avec sa faute, de façon à ce qu'il comprenne ses torts.
Une nouvelle mesure qui vient s'ajouter au projet d'interdire l'usage du téléphone portable à l'intérieur des établissements scolaires et notamment en classe - pour garantir une concentration optimale de l'élève lorsqu'il est en cours. Des sanctions et des mesures plus pertinentes pour un réel encadrement pédagogique. Un vrai retour à la notion d'éducation ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

-