20h30, vous êtes enfin de retour chez vous après une journée follement épuisante. À peine avez-vous franchi le pas de votre porte que vous faites valser vos chaussures dans un coin de l'entrée et votre soutien-gorge sur la première chaise venue. Tous les soirs, c'est la même question : "je me demande bien comment j'ai pu supporter un tel bout de tissu pendant 12 heures". Pourtant, vous savez pertinemment que le lendemain matin, dans votre salle de bain, vous succomberez à l'envie d'en porter un. 

Vous vous feriez bien couler un bon bain, chaud et enveloppant, rempli de mousse et de pétales, pour vous détendre et vous ressourcer. Oui, mais en passant devant la cuisine, votre oeil est aspiré par la vaisselle sale qui flotte dans l'évier. Plutôt que de jouer la carte du déni - de la vaisselle, où ça ? - et de foncer tête baissée vers votre baignoire pleine d'espoir, vous remontez vos manches et nettoyez les assiettes jusqu'à apercevoir le fond de l'évier. 

23h ! Déjà !? Où est passée votre soirée, à quel moment vous êtes-vous affalée devant votre série préférée ? Encore une journée où vous avez oublié de vous ressourcer. Vous vous reconnaissez ? Peut-être que vous devriez protéger plus votre énergie, car c'est elle qui vous permet d'avancer et de vous réaliser. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1. Vivre dans le passé

-

Vouloir revivre à tout prix votre passé vous vole beaucoup d'énergie. Vous repassez en boucle un ou plusieurs moments que vous voudriez soit ne jamais avoir vécu, soit revivre encore et encore. La seule chose que cela vous apporte, c'est une perte folle d'énergie. Il est sain de se ressourcer en revivant une émotion qui vous a fait du bien, mais ne restez pas trop ancrée dans vos souvenirs pour autant. 

Votre passé n'existe plus et vous ne pouvez pas le modifier. En revanche, votre avenir est une page blanche qui n'attend que vous pour être remplie ! Vous pouvez encore réaliser de grandes choses. Vous avez la liberté de créer de nouvelles expériences, avec les bonnes personnes et la bonne énergie. Plus vous vous concentrerez sur aujourd'hui, demain, la semaine prochaine, voire dans 10 ans, et plus votre futur aura l'apparence de la vie dont vous rêvez. Votre énergie est précieuse, ne la dépensez pas dans des pensées négatives. Veillez aussi à vous entourer de personnes optimistes. 

 

2. Culpabiliser sans arrêt

-

La culpabilité, c'est ce sentiment désagréable et épuisant que vous vous infligez lorsque vous vous portez responsable d'un événement alors que la plupart du temps, vous n'y êtes pas pour grand-chose. Et si vous l'êtes, ce n'est pas une raison pour vous faire du mal, vous ne faites que gaspiller votre énergie. Arrêtez de vous punir inutilement !

Lorsque vous culpabilisez, c'est comme si vous vouliez porter sur vos épaules un fléau qui ne vous appartient pas. Par exemple, cette année, vous avez décidé de passer Noël au soleil rien qu'avec votre moitié. Vos billets sont pris et, pourtant, vous vous sentez mal. Vous culpabilisez de laisser votre famille sans vous et êtes persuadée qu'ils seront malheureux de votre choix. Vous êtes en train de faire passer le bonheur des autres avant le vôtre, alors que pour une fois vous aviez enfin réussi à n'en faire qu'à votre tête, dommage. Profitez et économisez votre énergie pour leur apporter des souvenirs !

 

3. Ne pas savoir dire non

-

Peur de décevoir, peur de froisser vos proches, peur de contredire votre interlocuteur, vous sacrifiez toute votre énergie pour le bien de votre image et vous en oubliez de préserver votre propre énergie. Dire non de temps en temps n'est pas une preuve d'impolitesse ni de fainéantise, c'est une preuve de discernement. Vous mieux que personne pouvez fixer des limites entre vous-même et votre environnement. Non seulement vos "oui" auront plus d'impact et de puissance aux yeux des autres, mais vous aurez également plus d'énergie pour des choses qui vous importent réellement.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Ne pas savoir demander de l'aide

-

C'est assez typique chez la gent féminine, mais les hommes en sont également victimes : nous avons du mal à demander de l'aide autour de nous. Par peur de déléguer ou de déranger l'autre, nous tenons absolument à réaliser seules avec nous-mêmes une tâche, quelle que soit son ampleur. C'est d'ailleurs bien souvent la cause à l'origine de la charge mentale. En effet, nous n'avons pas le réflexe de demander à notre moitié qu'il nous aide à ranger la maison, faire la vaisselle, ce genre d'obligations ménagères qui devraient être réparties également. Par peur que ce soit moins bien fait que si c'était vous, vous préférez ne rien dire et étendre le linge seule.

Ce manque d'aisance face au fait de demander de l'aide vous épuise inutilement et vous fait perdre beaucoup d'énergie. N'oubliez pas que votre énergie est la chose la plus précieuse que vous ayez, et faites attention aux causes dans lesquelles vous la dépensez. 

 

5. S'inquiéter de l'avenir

-

S'il y a une attitude qui vole beaucoup d'énergie, c'est bien celle qui consiste à s'inquiéter pour l'avenir. Peur de ne pas réussir, peur de ne pas être heureuse, c'est justement en nourrissant des pensées de la sorte que l'on attire les mauvaises nouvelles. Il faut réussir à intégrer que vos tracas sont fondés sur des événements qui n'existent pas, qui n'ont pas encore eu lieu et qui n'auront très probablement jamais lieu ! 95% de nos peurs ne se réalisent jamais ! Il n'existe personne sur terre qui n'ait peur de rien, mais lorsque vous flippez de manière excessive, vous videz votre énergie. Remplacez vos pensées négatives telles que "je n'y arriverai jamais" par "j'en suis capable". Il faut vous mentaliser et faire l'effort de surveiller vos inquiétudes pour les balayer lorsqu'elles s'installent.