La guerre aux sacs plastiques est déclarée depuis un moment déjà chez nous, mais ça n'empêche pas de voir certains paysages en France, et surtout ailleurs, totalement dévastés par l'accumulation du plastique. Ce déchet pullule à n'en plus finir, il est partout, souvent bien utile, certes, mais surtout nocif pour l'environnement. La situation est grave, on le sait, et les mesures gouvernementales n'effaceront pas des années de pollution.

Pour autant, il se pourrait qu'un ver d'un nouveau genre le puisse ! La découverte a été faite grâce à un heureux hasard : la professeure Federica Bertocchini, apicultrice, a mis des vers de cire dans un sac en plastique pour s'en débarrasser, car ces insectes parasitent les ruches et mangent la cire. Un peu plus tard, elle a découvert le même sac avec de nombreux trous. Elle décide alors avec d'autres scientifiques (Paolo Bombelli et Christopher J. Howe) de mener des recherches pour comprendre l'incident sur le sac en plastique.

Ils ont donc réitéré l'expérience, et ils ont vu des trous apparaître au bout de 40 min et le plastique diminuer considérablement après 12 h ! En réalité, les vers ne mangeraient pas le plastique à proprement parler, ce serait une enzyme naturelle qui aiderait à digérer le plastique (et cette seule enzyme permet de faire disparaître le plastique). 

Le problème des déchets plastiques aurait donc peut-être trouvé une solution, qui pourrait faire des miracles pour l'environnement et la beauté des paysages !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-