Enfin ! La science à l'air de donner raison à tous les couples (ou personnes célibataires) considérés comme ovnis par le reste du monde : ceux qui ne veulent pas d'enfants ! 

Une étude intitulée "Parental Well-being Surrounding First Birth as a Determinant of Further Parity Progression" a cherché à étudier le bonheur des jeunes parents en s'appuyant sur le nombre d'enfants que souhaite avoir le couple au départ, et combien il en a finalement. 

Le résultat est sans appel : la grande majorité des adultes interrogés en Allemagne n'ont finalement qu'un unique enfant alors qu'ils prévoyaient d'en avoir deux. Ainsi, la chercheuse, Rachel Margolis met en corrélation ce résultat avec le bien-être du couple qui accompagne la première grossesse. 

L'étude a été effectuée sur 5 ans, en observant le quotidien des parents 2 ans avant une naissance, et 3 ans après celle-ci. La baisse de leur "bonheur" ne serait donc pas seulement due aux nuits blanches, aux vomis et aux changements de couche. Pour elle, "une baisse du bien-être entourant la première naissance prédit une probabilité moins grande d'avoir un autre enfant."

Elle en conclut donc d'après les chiffres, qu'un enfant jouerait négativement sur le bonheur des individus...

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

via GIPHY