Ah les règles...

Imaginez maintenant votre état en pleine course à pied. Et les deux en même temps ? Seules les guerrières s'y adonnent. Que vous soyez patiente ou de nature plutôt chiante, clairement, vous n'adorez pas les règles. Vous avez déjà entendu une de vos copines s'en réjouir, à part pour savoir qu'elle n'était pas enceinte ? OK les règles, c'est la vie, mais quand avoir un bébé n'est pas sur la to-do list du mois, elles nous encombrent plus qu'autre chose. Bref, on a beau avoir tout le respect du monde pour notre corps, parfois, on envie les mecs qui n'ont pas ce genre d'aléa pour le moins gênant. 

Et comme si elles n'étaient pas assez agaçantes, ces contraintes de la nature vous dissuadent presque d'aller à votre séance de running, vous qui en rêviez depuis le début de la semaine. À croire que le sort s'acharne sur votre planning de sport, car malgré votre bonne volonté, vous trouvez toujours une raison de ne pas y aller.

Alors, les règles sont-elles une raison valable de sécher votre heure de workout, ou bien seulement un prétexte de plus à balancer à votre meilleure amie pour pouvoir rester tranquille sur le canap' ?  

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

1. Écoutez votre corps

-

Plongée dans votre vie, vos habitudes et vos objectifs, vous en oubliez de vous écouter. En réalité, c'est ce qu'il y a de plus important pour prendre soin de vous. Sans tomber dans l'excès de rester au lit au moindre ongle cassé, votre corps vous envoie des signaux que seule vous pouvez déchiffrer ! Si vous sentez que vous êtes prête à aller courir, peu importe que vous ayez vos règles ou non, foncez !

 

2. Adaptez votre course

-

Vous vous sentez un peu plus fragile et fatiguée que d'habitude, mais toujours décidée à aller courir ? N'hésitez pas à ralentir votre rythme, l'essentiel est que vous vous fassiez du bien et que vous passiez une séance agréable. Le challenge est déjà rempli, car vous avez dépassé votre fatigue et ne vous êtes pas laissée abattre par votre cycle !

 

3. Consultez votre gynécologue

-

Si tous les mois vous vous posez vraiment la question de savoir si vous devriez aller courir ou pas, votre gynéco pourra vous aider à prendre la bonne décision, voire vous orienter vers une contraception qui correspond au mieux à votre profil de sportive. Il existe en effet des contraceptions qui suppriment l'écoulement des règles, telles que l'implant hormonal et le stérilet hormonal. Avez-vous déjà posé la question ? 

 

4. Reposez-vous

-

Savez-vous environ combien de temps durent vos règles ? Votre programme sportif peut-il attendre deux jours avant la prochaine course ? Autant de questions qui pourraient vous faire relativiser si vous prenez la - sage - décision de décaler votre séance de running et pourquoi pas de vous reposer ce soir !

 

5. Ne vous retenez pas 

-

Ne vous retenez vraiment pas d'aller vous défouler ! Il n'existe pas de contre-indication à la course à pied pendant la période des règles. En réalité, chaque profil est unique et selon vos ressentis, vos douleurs, votre énergie, la réponse varie. Petit conseil, couvrez-vous un peu plus que d'habitude, car la température de votre corps est un peu plus basse pendant cette période.