S'il vous arrive de souhaiter les pires atrocités à votre copine qui peut manger tout et n'importe quoi sans prendre un gramme alors que vous faites perpétuellement la chasse aux calories, on vous comprend. Encore plus quand elle vous répond en haussant les épaules "Moi ? Oh bah j'ai un super métabolisme" car, le pire, c'est qu'elle a sans doute raison. 

Ces dernières années, les études sur la condition physique n'ont eu de cesse de s’individualiser, car nous savons maintenant que chaque individu a son propre fonctionnement interne. C'est également le cas pour le métabolisme : lent ou rapide ? Avoir une meilleure compréhension du fonctionnement de votre corps est essentiel voire obligatoire pour votre santé, alors pourquoi ne pas étudier la question d'un peu plus près ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Qu'est-ce que le métabolisme ?

-

Le métabolisme est un processus complexe lié à la capacité de votre corps à produire de l'énergie à partir de graisses, de sucre, de protéines et à la manière dont il stocke l'énergie. Habituellement, lorsque les gens parlent de leur métabolisme, ils désignent en fait leur taux métabolique, qui correspond au nombre de calories que leur corps brûle au cours d'une période donnée.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

2. Quels sont les signes d'un métabolisme lent ?

-

La quantité de calories que votre corps brûle au cours d'une période donnée, donc votre taux métabolique, est souvent classée comme rapide ou lente. Rapide signifie que votre corps traite efficacement l'énergie, et lent signifie que quelque chose empêche votre métabolisme de fonctionner aussi efficacement que possible. Une personne au métabolisme lent ressentira des symptômes comme un gain de poids, beaucoup de fatigue et peu d'énergie. Il peut y avoir des signes physiques comme une peau sèche, des ongles cassants, ou des cheveux qui tombent un peu. Les migraines sont aussi possibles ainsi que des envies de sucre.

Un "vrai" métabolisme lent est en fait rare car, dans la plupart des cas, le problème est davantage lié au manque de sommeil ou à une mauvaise alimentation. Des facteurs médicaux tels que le déséquilibre hormonal et les maladies de la thyroïde contribuent également à ralentir le métabolisme. Si vous pensez que votre métabolisme est lent, vous devriez consulter un endocrinologue.

3. Existe-t-il un test pour déterminer son métabolisme ?

-

Oui ! Tout le monde a un taux métabolique différent en fonction de variables telles que la génétique, l'activité physique et l'âge, donc pour déterminer votre taux métabolique, vous pouvez faire un test du taux métabolique au repos (RMR) chez un médecin. À partir de ce test, vous saurez si votre taux métabolique se situe à l'extrémité la plus rapide ou la plus lente du spectre. 

4. Le métabolisme change avec l'âge

-

Les personnes de plus de 65 ans ont tendance à brûler jusqu'à 30 % de moins que celles qui ont 20 ans en raison d'une réduction musculaire et cette diminution se fait progressivement jusqu'après la quarantaine, puis elle s'accentue. C'est pour cette raison que, pour prévenir une diminution drastique de votre taux métabolique avec le vieillissement, il est important de faire une activité physique comme le cardio-training et la musculation pour préserver votre masse musculaire. Rester active vous permettra également de conserver votre indépendance, vous gardera forte, empêchera les chutes et préservera également votre dépense énergétique.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5. Comment le booster ?

-

Pour stimuler votre métabolisme, le sucre est à éviter, il est préférable de consommer plus de protéines et de matières grasses saines, ainsi que de faire de la musculation. Faites des choix intelligents en faisant le plein de vitamines pour des assiettes riches en énergie et nutriments.