La plupart du temps, on incrimine à tort le gras à défaut du sucre. Et pourtant, il semblerait que le sucre soit à l’origine de bien de nos maux ! D’après le Dr Mark Hyman du centre de Médecine Fonctionnelle de Cleveland (USA), le sucre est un véritable poison.

Les Américains consommeraient en moyenne 70 kg de sucre par an. Ce qui, ramené à la journée, donne environ 22 cuillères à café de sucre par adulte et 34 cuillères à café par enfants et par jour !

Un chiffre colossal qui, selon lui, explique pourquoi de nos jours 70% des adultes et 40 % des enfants américains sont en surpoids. Des chiffres alarmants qu’il ponctue tout de même d’une théorie scientifique (déculpabilisante) d’après laquelle le sucre serait 8 fois plus addictif que la cocaïne. Mais alors, comment rompre cette addiction au sucre et récupérer un « healthy way of life » ? La réponse en 8 leçons !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Commencez par prendre la décision d’arrêter
Source : iStock

Cela semble anodin mais c'est le premier pas vers la réussite de ce sevrage. Il est crucial de prendre la décision au moment où vous en ressentez le besoin, d'écarter le sucre pour un temps de votre alimentation. Plutôt que de tenir votre corps comme ennemi, faites de lui votre allier pour une fois et formulez ouvertement la requête de cesser de lui apporter un produit qui ne lui convient pas (à haute dose).

 

2. Cessez de consommer toutes formes de sucre pendant 10 jours
Source :iStock

Le Dr Hyman affirme qu'il suffit de seulement 10 jours pour se sevrer du sucre. Or, quand on dit sevrage (et c'est valable pour n'importe quelle addiction), il s'agit de faire une éviction totale du produit. Et le sucre se cache souvent dans des aliments insoupçonnés.

Pendant 10 jours vous devrez retirer de votre alimentation :

- Le sucre blanc 
- Les yaourts sucrés ET les yaourts aux fruits 
- Les compotes (sauf celles "sans sucres ajoutés")
- Jus de fruits
- Certains thés
- Les sucres "évidents" (= biscuits, glaces, bonbons, crèmes desserts, pâte à tartiner, confitures, miel...)
- Les sucres "cachés" (= plats préparés industriels, aliments en conserve, chips, biscuits apéritifs ou diététiques, sauces industrielles, potages industriels...)
- Le lait (oui, le lactose est un sucre)

 

3. Buvez de l’eau et c’est tout !
Source ; iStock

Quitte à consommer des calories, autant les mâcher ! Car, oui, toutes les boissons sucrées, du thé glacé au sirop en passant par les jus de fruits (même pur jus) ou les sodas ne sont pour la plupart que des calories liquides. L'être humain doit boire beaucoup d'EAU pour subsister ! Notre organisme se compose à 80% d'eau et cette eau nécessite d'être renouvelée pour vous assurer une bonne santé et une jolie silhouette. Car, oui, la plupart des mécanismes d'élimination des graisses ont besoin d'eau pour se mettre en place. Alors, à vos gourdes ! 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4. Mangez suffisamment de protéines
Source : iStock

En plus d'être le composant majoritaire de vos muscles, de bons nombres de vos cellules comme celles qui vont permettre l'oxygénation de votre sang, des agents élastiques de votre peau (soit les agents qui vont maintenir votre air poupin), à plus grande échelle, de celles de votre estomac avant votre sang, les protéines sont satiétogènes. Un mot savant pour dire que les protéines vont avoir la capacité de vous couper l'appétit ! Alors, autant les privilégier dans une période où vous risquez d'être, au départ seulement, légèrement frustrée.

 

5. Mangez des légumes verts
Source : iStock

Durant ces 10 jours, il est important de manger en priorité des légumes verts. Votre cerveau, certainement "en manque" de sucre, pourrait assouvir son besoin (et du coup réduire à néant l'exercice) auprès des légumes "sucrés", autrement dit les carottes, betteraves, tomates, poivrons... Les petits pois, patate douce, pomme de terre étant à éviter également car riches en "amidon", qui fait malheureusement lui aussi partie de la famille des glucides complexes (= habituellement des "bons" sucres mais ici à minimiser pendant la période de sevrage).

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

6. Privilégiez les bonnes graisses
Source : iStock

Pour ne pas vous retrouver frustrée, voire en carence, on vous incite à vous rabattre sur le bon gras, soit les oméga 3 (noix, huile de colza, graines, germes de blé et poissons gras) et 6 (huile de tournesol, maïs, pépins de raisin) ainsi que les oméga 9 que vous pouvez trouver dans l'avocat ou l'huile d'olive. 

 

7. Apprenez à gérer votre stress
Source : iStock

C'est sans grande surprise que nous vous annonçons que les envies de sucre sont souvent liées à un fort taux de stress. Le stress va faire monter votre taux de cortisol (=une hormone sécrétée par vos glandes surrénales) et qui va déclencher une sensation de faim. 

Alors, apprenez à vous détendre avant même de générer cette pulsion physiologique qui vous mène tout droit vers la barquette de brownie !

8. Dormir au moins 8 heures par nuit
Source : iStock

Le manque de sommeil, soit moins de 8h de sommeil par nuit, va vous mener vers une surconsommation de produits sucrés. La fatigue va impacter vos hormones et, au même titre que le stress, elle va vous placer dans un état dans lequel il sera très difficile pour vous de lutter contre vos pulsions.