L’égalité entre hommes et femmes : une évidence qui a bien trop longtemps été bafouée.

Heureusement en 2020, les choses commencent quand même à bouger, les langues se dénouent et les femmes n’ont plus peur d’imposer leur girl power.

Bien sûr, il reste néanmoins encore pas mal de chemin à parcourir... 

Et si pour que nos enfants deviennent des adultes respectueux et libérés des pressions sociales, il fallait simplement les éduquer dès le plus jeune âge ?

Il est important d’instruire les enfants aux croyances égalitaires, car les enseignements qu’ils recevront forgeront les adultes qu’ils seront demain.

Alors, en cette journée internationale des femmes, on a décidé de vous lister 5 conseils pour éduquer nos enfants à traiter les femmes avec respect.

Tous ces conseils sont bien évidemment à offrir aux petits garçons, mais également aux petites filles. Car si on doit sensibiliser les petits garçons, futurs hommes, au respect de la femme, il est également nécessaire de conforter les filles sur leur valeur.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Dites stop à l’éducation genrée

-

« Les filles portent du rose et les garçons du bleu », « Les filles jouent à la poupée et les garçons aux petites voitures », « Les filles doivent être douces et les garçons courageux. »

Autant de stéréotypes qu’on entend depuis notre plus tendre enfance et qu’on ne remettait même pas en cause, il y a quelques années, tellement ils sont ancrés dans les mœurs.

Ne soyez pas partisane de cette éducation qui ne fait qu’accentuer, dès l’enfance, l’idée qu’il existerait une différence entre filles et garçons. Apprenez à vos enfants à faire ce qu’ils veulent et non pas ce que la pression sociale leur dicte.

Et puis, existe-il une véritable bonne raison d’empêcher sa fille de jouer aux constructions ou d’interdire son garçon de se déguiser en princesse ?

 

2. Parlez-en avec eux

-

Ne sous-estimez jamais vos enfants : ils comprennent et enregistrent ce que vous dites.

Parlez à vos enfants des fondements du féminisme, en leur expliquant simplement que les femmes sont les égales des hommes, les conditionnera très certainement au respect.

Reprenez vos enfants quand vous estimez qu’ils ne se comportent pas de manière adéquate ou respectueuse. N’hésitez pas à relever ce qui ne va pas en leur expliquant pourquoi leur comportement n’est pas adapté.

Comme pour tous les moments de vie, il est important de dire quand ça ne va pas, mais aussi quand, au contraire, vos enfants ont bien agi ! Félicitez les comportements positifs, cela ne pourra que les encourager à continuer !

 

3. Laissez les garçons parler de ce qu’ils ressentent

-

« Arrête de pleurer, on dirait une fille », « Tu lances vraiment la balle comme une fille », « Tu veux faire de la danse ? Mais tu sais que c’est pour les filles ? ».

Des remarques qui peuvent paraître anodines, mais qui aident encore une fois à construire dans les esprits que les femmes sont inférieures aux hommes.

Néanmoins, de la même manière, il n’est pas rare que les garçons soient poussés pour se conformer aux attentes de la société. Alors, confortez vos garçons sur le fait qu’ils n’ont pas besoin de prouver que leurs comportements, ambitions ou rêves répondent aux représentations masculines traditionnelles.

Laissez-les s’exprimer, se mouvoir et s’émouvoir comme ils le désirent. Eh oui, n’oubliez pas, les garçons aussi peuvent pleurer.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Soyez un exemple pour vos enfants

-

Comment donner à ses enfants des codes de bonne conduite si nous ne les respectons pas nous-mêmes ?

Un petit garçon ne viendra jamais de lui-même discriminer une petite fille s’il n’entend pas de tels propos autour de lui.  Montrez l’exemple à vos enfants, autant par vos discours que par vos actions quotidiennes. N’oubliez pas que votre comportement est un enseignement pour eux.

Eh non, les tâches ménagères ne sont pas seulement destinées à Maman. 

 

 5. Apprenez aux enfants ce qu’est le consentement

-

Discuter avec vos enfants du droit de l’intégrité physique, c’est-à-dire du respect de leur corps, est très important. Ils doivent comprendre que leur corps leur appartient et que le corps des autres appartient aux autres. Sans l’accord d’une personne, on ne peut l’obliger à quoi que ce soit : c’est la notion de consentement.

Ce sont des notions fondamentales dont il est primordial de discuter pour que chaque enfant ait conscience des actions acceptables ou non.

Bien sûr, cela fonctionne aussi dans les deux sens : si votre enfant n’a pas envie d’embrasser sa grand-mère pour lui dire bonjour, vous ne pouvez pas l’obliger à le faire.