C'est vrai que la chaleur est un prétexte qui paraît suffisant pour ne pas courir. 

Avec la canicule qui s'installe ou du moins les grosses vagues de chaleur, beaucoup en profitent pour passer leur running à la trappe. 

Taratata... Même si légitime, cette raison n'est pas recevable.

Un corps bien préparé peut tout à fait prétendre au running quotidien, hebdomadaire, si cher à notre coeur/corps.

Alors on ne perd pas plus de temps, on enfile ses baskets et on est parties pour se muscler et même pour bronzer ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1 - Avantages
Source : Pinterest

Si vous courrez pour maigrir, le faire sous la chaleur sera d'autant plus efficace ! Dans les coachings de l'extrême, il peut arriver que le coach fasse courir une personne avec un sac poubelle sur lui afin de lui tenir encore plus chaud et donc de transpirer plus... Dans le même ordre d'idées, la chaleur vous fera nettement plus transpirer ce qui, logiquement, vous fera fondre plus rapidement.

Le processus de thermorégulation est amélioré. Le corps lutte pour se maintenir à température constante. 

Autre avantage non-négligeable : l'échauffement des muscles est plus réactif, ils sont donc plus souples ce qui implique moins de courbatures le lendemain. On n'omet pas l'échauffement pour autant. 

Enfin, courir en plein soleil vous permettra en plus de vous muscler, de bronzer ! Vous revenez plus belle que jamais après un run. Moral boosté grâce aux endorphines et à la vitamine D

 

2 - Inconvénients
Source : We Heart It

Les risques dûs à un run en plein cagnard ne sont pas minimes et il ne faut surtout pas les prendre à la légère.

Il est tout d'abord important de les connaître : la déshydratation en est le principal puisque les jambes sont lourdes et le corps se fatigue plus rapidement. Tout demande plus d'effort. 

Rajoutons à cela les hausses de particules polluées dans l'atmosphère dues aux pics de pollution plus fréquents lorsque les températures sont élevées. Il peut y avoir un risque d'accumulation de ces particules dans les poumons. En plus d'être nocif, cela influera nettement sur vos performances. 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3 - Préparation
Source : We Heart It

Pour continuer à courir en toute sécurité même l'été, respectez ces quelques étapes et vous pourrez dévorer les kilomètres.

AVANT : 

- N'hésitez pas à consulter votre médecin afin de vous assurer de votre bonne condition physique. 

- La douche froide est votre meilleure amie avant le run. 

- Ne commencez pas par un marathon : allez y mollo la première semaine et vous pourrez progressivement augmenter votre cadence. 

- On n'oublie pas de manger et de manger sain. Viande blanche, fruits, légumes... Seront particulièrement appréciés ceux riches en eau. 

- Petits détails de dernière minute : recouvrez-vous de crème solaire, attachez vos cheveux, prenez vos lunettes de soleil, mettez une casquette et préférez des vêtements aux couleurs claires. 

 

PENDANT :

- Cherchez l'ombre ! Cela ne sert à rien de vous bouger en plein soleil si vous pouvez le faire à l'ombre, la température étant sensiblement la même, vous profiterez des mêmes avantages, le risque d'insolation en moins. De même, essayez de courir sur du gazon ou de la terre ce qui sera moins fatiguant. 

- Vous pouvez régulièrement humidifier votre casquette, voire votre tee-shirt pour vous rafraîchir. 

- Désolées d'insister mais BUVEZ BUVEZ BUVEZ, même si pas soif. 

- Allez vous pouvez vous croire dans un film le temps de 2 minutes : arrosez votre visage et votre cou autant que vous voulez. 

- Adaptez votre rythme à vos pulsions cardiaques, ne faites pas tous les efforts dès le début, gérez-vous afin que le run se passe bien sur le long terme. 

- Réduisez votre temps d'échauffement et augmentez la récupération afin de favoriser la réadaptation du corps à un autre environnement. 

- On ne se jette pas sur la douche gelée !

 

ATTENTION : Si vous ressentez le moindre symptôme anormal, arrêtez-vous directement ! Si vous êtes seule, demandez instantément de l'aide à un autre joggueur. Entre vertiges, frissons, mal de tête, étourdissement... Ne prenez aucun de ces signes à la légère ! 

 

4 - Conseils 
Source : We Heart It

Il existe différentes façons d'éviter au mieux les insolations ou les malaises : 

- On évite tout d'abord les horaires de grosse chaleur, c'est à dire entre 11 et 16h. 

- On se couvre le plus possible : casquette, tee-shirt manches longues et legging (exit la brassière). 

- Le reste de la peau qui est exposé au soleil doit aussi être protégé, ne lésinez pas sur la crème solaire. 

- Si vous avez le choix, préférez LARGEMENT un parc ou un endroit excentré du centre-ville et des voitures.

- Buvez avant, PENDANT, après le run. Partez avec une bouteille à la main ou arrêtez-vous aux fontaines, mais n'oubliez surtout pas de boire au milieu de votre course. 

- On oublie enfin la cigarette avant, après ; le repas trop arrosé ; le 3ème café de la journée... Bref, tout ce qui vous paraît malsain le sera encore plus autour de votre run. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5 - Si vous ne supportez pas du tout la chaleur...
Source : We Heart It

Si la chaleur est vraiment insupportable ou que cela vous paraît insurmontable, il existe tout de même quelques solutions de repli : 

- Faites votre run sur un tapis de course en salle climatisée. Moins dépaysant mais tout aussi efficace. 

- Choisissez le matin ou le soir pour être vraiment abritée du soleil. 

- Faites votre run de façon segmentée : 10 min le matin ; 10 min le soir ; à vous de trouver le rythme qui correspond à votre organisme.  

 

 

Photo de couverture : ©WeHeartIt