La fameuse réplique des jours de flemme : " il fait trop chaud pour courir ". Mais alors, risqué ou pas ? Les avis vont bon train, nous incitant à opter pour un petit mojito bien frais en terrasse plutôt qu'une course à pied intense en plein soleil. A priori, être préparée physiquement, équipée pour courir suivant les conditions et avoir pris connaissance des bons gestes à adopter pour être performante devrait suffire pour ne pas avoir à repousser nos runnings sous prétexte qu'il fait trop chaud cet été. 

Voici les erreurs à éviter et les précautions nécessaires pour continuer de courir, qu'importe la saison, dans les meilleures conditions. Plus de mauvaises excuses !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1. Les avantages 

Certes, c'est plus facile de courir lorsqu'il fait beau et pas trop chaud, mais courir en plein cagnard améliorerait le processus de thermorégulation. Plus il fait chaud, plus vos muscles s'échauffent rapidement, ce qui évite d'avoir à se préparer physiquement trop longtemps à l'avance et, puisqu'ils sont plus souples, exit les vilaines courbatures ! 

Avantage et non des moindres, qui dit soleil, dit bonne humeur. Alors, hop, en plus d'avoir la pêche, on fait le plein de vitamine D, le top non ?

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2. Les dangers

Que l'on ait la motivation pour un bon petit running ou que l'on soit affalée dans notre canapé, on sent toujours une fatigue plus ou moins grande dans notre corps. Quand les températures grimpent, on se déshydrate rapidement et on a l'impression d'avoir des jambes qui pèsent trois tonnes. 

Et la pollution s'en mêle ! Eh oui, lors des périodes de forte chaleur, des particules atmosphériques polluées ont tendance à s'accumuler dans nos poumons lorsque nous courons, de quoi vite nous refroidir...

 

3. Être bien préparée

Parce que notre corps est un vrai super-héros, capable de supporter tous les temps, on se motive quand même car on ne va pas rester deux mois sans rien faire, sous prétexte qu'il fait chaud. Pour cela, il y a quelques gestes à adopter, comme nous assurer que nous sommes en pleine santé auprès de notre médecin, se badigeonner de crème solaire, laisser le temps à notre corps de s'adapter et on y va progressivement. Mais le must reste... La douche froide juste avant l'entraînement... Pas très agréable mais efficace pour les muscles et la circulation du sang. 

Côté alimentation, privilégiez les fruits et les légumes riches en eau ainsi que la viande blanche et, côté équipements, attachez-vous les cheveux et portez des vêtements larges et clairs pour laisser votre corps respirer. 

 

4. Pendant votre entraînement

En plus des bonnes astuces pour être prête à aller courir, il y a quelques règles à respecter pendant votre entraînement afin qu'il vous soit vraiment bénéfique ! Pensez à courir hors agglomération - pour éviter les pics de pollution - dans des endroits ombragés et préférez des terrains comme l'herbe, les graviers ou la terre plutôt que la route.

Pour lutter contre la chaleur, vous pouvez porter un t-shirt légèrement humide pour moins la ressentir, et hydratez-vous par petite quantité. Un petit coup de chaud ? Des étourdissements ? Maux de tête ? Stoooooop ! Remettez ça à un autre jour. 

Inutile de passer trois heures à vous échauffer, tenez-vous-en à 10 minutes mais augmentez votre temps de récupération à la fin de votre entraînement. Si la douche froide est bénéfique avant, ne tentez pas le diable en faisant de même après. 

 

5. Les erreurs à ne pas commettre 

Courir, c'est bien, mais pas à n'importe quelle condition. Pour être au top durant toute votre séance, évitez de courir pendant les heures les plus chaudes - entre 11h et 16h - et de courir en brassière, à moins de vouloir défier les vilains rayons du soleil. Courir après un gros repas, avoir bu ou fumé est également déconseillé, privilégiez plutôt le canapé dans ces cas-là. 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

6. La chaleur ? Quelle horreur !

On peut être très sportif et pourtant détester s'entraîner lorsqu'il fait trop chaud. Pas de panique ! Dans ces cas-là, essayez le running nocturne ou très tôt le matin, "à la fraîche". Les salles de sport peuvent également être une bonne solution à condition qu'elles aient un système de climatisation efficace ! Et, enfin, inutile d'enchaîner les séances, prévoyez-en une petite de renforcement le matin, et réservez un peu de votre temps pour du cardio le soir. Exit les excuses pour céder à l'appel du rosé, hop, on s'y met !