Vous vous êtes mise à la course à pied et surprise ! Ce n'est pas le coup de foudre, loin, mais alors vraiment loin, de là. Vous courez depuis 5 minutes et vous regardez déjà votre montre, sans compter que vous avez un point de côté et que vous avez l'impression que vos chevilles vont vous lâcher à tout moment. Pourtant, vous êtes bien décidée à donner une deuxième chance à la course à pied mais vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander “Combien de temps dois-je encore courir ? Comment font les autres runners pour ne pas s’ennuyer ?” 

Bon, rassurez-vous, ça n'a rien de bizarre, car la plupart des débutants en running se retrouvent confrontés à ces sentiments négatifs : il est normal que vous ayez l’impression de détester la course à pied lors de vos premiers runs. La course à pied est un sport complexe qui allie mental, physique et surtout persévérance, donc ne vous laissez pas décourager trop rapidement. La plupart des runners s’ennuient aussi au début mais apprennent à adorer ce sport avec le temps. Alors prête à donner une dernière chance à la course à pied ?

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

1. REMPLACEZ LES ATTENTES PAR DE LA CURIOSITÉ

-

C'est sûr que ça n'aide pas quand vous démarrez tout doucement et que votre collègue, elle, s’est mise à la course à pied depuis seulement 2 mois et qu'elle participe déjà à une compétition, ou que votre mère est capable de courir 30 minutes d’une traite sans le moindre entraînement. Mais dites-vous que chaque personne est différente alors mettez votre énorme ego de côté et n’essayez pas d’avoir une idée précise de ce à quoi devraient ressembler vos runs. Laissez-vous surprendre par vous-même !

 

2. Allez d'abord courir sans objectif ferme

-

Écoutez votre corps et arrêtez-vous lorsque vous en ressentez le besoin et marchez ! Courez plus vite pendant 3 minutes ou faites un sprint dans une montée. Bref, testez au hasard différents types d’entraînement afin de savoir ce qui vous convient le mieux. Vous allez peut-être vous rendre compte que vous appréciez le calme et la sensation de détente que vous procurent les courses lentes. Ou bien ce seront plutôt les runs rapides riches en adrénaline qui vous feront du bien. 

 

3. FIXEZ-VOUS TOUT D’ABORD DE petits OBJECTIFS

-

Au lieu d’essayer de courir 5 km ou 30 minutes sans vous arrêter le plus tôt possible, choisissez un objectif que vous pourrez atteindre en une semaine.

Par exemple : courir 2 minutes de plus que la fois précédente, aller courir 2 fois en une semaine ou pendant 15 minutes sans s’arrêter. Essayer de faire 3 sprints en montée. Bref, peu importe ce que vous choisissez, notez ces objectifs et n’oubliez pas de les rayer lorsque vous les aurez atteints ! Surtout, n'oubliez pas que même les tout petits objectifs peuvent être difficiles à atteindre si vous devez faire face à un manque de motivation, alors célébrez vos accomplissements, aussi petits soient-ils ! 

 

4. PROCUREZ-VOUS UN podomètre
-

Personne ne se met au running juste comme ça. Nous avons toutes un objectif en tête, n’est-ce pas ? Peu importe qu’il s’agisse de perdre du poids, d'améliorer votre santé cardiovasculaire ou d'être capable de courir un semi-marathon, vous allez avoir besoin d’un outil qui vous permet d’observer vos progrès. Vous n'êtes pas obligée d'acheter une montre connectée équipée d’un GPS dernier cri, ou de télécharger une appli qui marche une fois sur deux sur votre téléphone. Parfois, la simplicité est le plus efficace : attachez un podomètre à votre cheville et regardez à la fin de votre run combien vous avez fait en combien de temps ! 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

 

5. PEINE PARTAGÉE, DIMINUE DE MOITIÉ !
-

Vous pensez que tous les runners adorent ce sport ? Vous vous trompez ! Rejoignez un groupe de runners et vous allez rencontrer un bon nombre de personnes qui aiment courir en groupe et se retrouver après l’entraînement pour partager leurs petits tracas et leur expérience. Plus l’entraînement a été dur, et plus ce temps passé ensemble après est précieux ! Vous pourrez même décider ensuite de participer ensemble à une compétition, ou de partir le week-end en excursion pour découvrir de nouveaux parcours. Ou mieux encore : de convaincre votre copine de venir courir avec vous...