Presque aussi connu que le fameux "mangez 5 fruits et légumes par jour", le "buvez 1,5 litre d'eau quotidiennement". 

Avec ces conseils qui ressemblent plus à des slogans publicitaires qu'à de réelles prescriptions médicales, on est quand même un peu perdue. On ne va pas se mentir, les suivre sans comprendre, c'est le meilleur moyen de ne pas tenir plus d'une semaine à manger des courgettes. 

Les sportives s'interrogent d'autant plus que leur corps a des besoins plus spécifiques. Et si on sait maintenant à peu près quoi manger pour soutenir nos efforts, boire c'est encore une autre question. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

1 - Pourquoi boire pendant l'entraînement ?
Source : WeHeartit

Dans la vie de tous les jours, boire est une garantie de bon fonctionnement pour votre corps. Mais lorsque l'on s'entraîne, les besoins d'hydratation sont accrus.  

Dans un premier temps parce que le corps transpire et donc perd de l'eau. Il va lui falloir compenser cette perte pour qu'il reste à son niveau maximal de performance. 

Ensuite, parce que c'est dès l'entraînement que vous commencez à réparer votre corps. Pour éviter les douleurs musculaires et surtout les crampes, l'eau est votre seule alliée. 

 
2 - Quelle quantité boire ?
Source : WeHeartit

N'attendez pas d'avoir soif. Il est déjà trop tard si vous ressentez une sensation de soif au bout de 15 minutes d'entrainement. 

Si vous faites une séance de cardio, commencez dès les 5 premières minutes à boire de petites gorgées pour ne pas alourdir votre estomac. On conseille deux gorgées toutes les 5 minutes ensuite. 

Si vous faites du renforcement, vous pouvez attendre de transpirer. Mais une fois le processus entamé, vous devez boire tout autant. Pour réparer le muscle qui travaille.