L’impact de la digestion sur la perte de poids est significatif.  Avant de commencer à rentrer dans les détails, la « digestion » signifie le temps qu’il faut aux aliments que vous ingérez pour se transformer en minuscules nutriments qui vont passer à travers les parois de votre estomac pour atteindre votre sang et nourrir vos cellules. Bien entendu, le temps de digestion « exact » varie en fonction des individus, leurs métabolismes, leurs âges, leurs sexes, etc. Mais il existe tout de même un certain nombre d’aliments qui « ne font que passer » dans votre appareil digestif et d’autres qui y restent pour un bon moment. 

Il est donc important de connaître le temps de digestion moyen de la plupart des aliments courants pour perdre du poids ou encore maintenir les résultats des efforts fournis jusqu’à aujourd’hui. Vous vous demandez comment ça peut vous aider ? La réponse par là !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Aliments rapidement digérés
Source : iStock

Si vous ne consommez que des aliments facilement digérés, vous devez sans doute manger plus que de raison sans même vous en rendre compte. Ce qui semble logique. Les aliments ne restent pas assez « longtemps » dans votre estomac pour vous rassasier et, par conséquent, vous avez encore faim et vous mangez plus qu’il ne faudrait.
De plus, la digestion rapide va rapidement augmenter le taux de glucose (sucre) dans votre sang, ce qui va vous donner un coup de boost. Un coup de boost qui, non utilisé pour un effort physique dans la foulée, va se stocker en graisses…

 

2. Aliments lentement digérés
Source : iStock

Les aliments lents à digérer augmentent votre taux de sucre sanguin bien plus lentement, ce qui vous donne un regain d’énergie bien plus équilibré et constant. Mais attention, si vous ne consommez QUE des aliments « difficiles » à digérer, votre appareil digestif va travailler à plein régime en permanence, ce qui va vous épuiser de manière générale et donc annuler tous les bienfaits initiaux de ces aliments.
Des spécialistes en la matière préconisent de ne pas mixer les aliments digérés lentement et les aliments digérés rapidement lors d’un même repas. Mais plutôt de faire un repas aisément digestible le matin et le soir, et de laisser les aliments difficiles à digérer le midi.

 

3. L’eau

L’eau entre dans les intestins quasi immédiatement après avoir été bue.

 

4. Fruits ou jus de fruits

Les fruits entrent dans les intestins dans les 15 à 20 minutes après ingestion.

5. Légumes crus

Les légumes crus entrent dans les intestins dans les 30 à 40 minutes après ingestion.

 

6. Légumes crus cuisinés

Les légumes crus cuisinés (marinés, en salade…) entrent dans les intestins dans l’heure après ingestion.

 

7. Légumes cuits

Les légumes cuisinés entrent dans les intestins dans les 30 à 40 minutes après ingestion.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

8. Poissons

Les poissons entrent dans les intestins dans les 45 minutes à 1 heure après ingestion.

 

9. Le poulet

Le poulet entre dans les intestins dans l’heure et demie après ingestion.

 

10. Le boeuf

Le boeuf entre dans les intestins dans les 3 heures après ingestion.

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

11. L’agneau

L’agneau entre dans les intestins dans les 4 heures après ingestion.

 

12. Le porc

Le porc entre dans les intestins dans les 5 heures après ingestion.

 

13. Les féculents

Les féculents (pomme de terre, blé, boulgour, pain...) entrent dans les intestins dans l’heure et demie après ingestion.

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

14. Les légumes secs et autres

Les légumes secs et autres (lentilles, pois chiches, riz, quinoa, produits complets...) entrent dans les intestins dans les 2 heures après ingestion.

 

15. Les produits laitiers

Les produits laitiers entrent dans les intestins dans les 2 heures après ingestion.

 

16. Les fruits à coques

Les fruits à coques (pistaches, noisettes, noix…) entrent dans les intestins dans les 2 heures après ingestion.

 

-