Son entraînement quotidien habituel se résumait à faire des fentes sans trop de conviction, après un court run ou à porter un lourd panier pendant ses courses plutôt que d'utiliser un caddie. 

Notre héroïne du jour ne se décrit pas comme paresseuse, mais elle dit préférer le changement. 

C'est donc pourquoi l'idée est venue à cette jeune femme de faire des squats plusieurs fois par jour mais surtout dans des endroits différents. 

Challenge accepté : de Lundi à Vendredi pendant 4 semaines, elle instaurera cette pause squat.

Mais pour être sûre de ne jamais la louper, c'est dans son bureau que notre protagoniste décida de mettre en pratique sa bonne résolution.  

Semaine 1 : 20 squats, 2 fois par jour
Semaine 2 : 25 squats, 2 fois par jour
Semaine 3 : 30 squats, 2 fois par jour
Semaine 4 : 35 squats, 2 fois par jour

Les alarmes programmées pour 10h30 et 15h30, notre jeune fit girl n'avait aucune raison de louper cette pause squat. 

- La jeune femme entreprit de nouvelles variations de squat. Au début ennuyée, hésitante voire inquiète pour la santé de son corps, elle voulut changer du traditionnel squat afin de casser sa routine. Elle apprit donc le squat sur une jambe, mais ne put descendre trop bas en raison de la difficulté de la tâche ; le squat sauté, mais encore moins discret dans un bureau. 

- Elle découvrit ses points de faiblesse : bien sûr, elle s'attendait à transpirer, mais ce sont les adducteurs qui surprirent le plus la concernée. Le fait de devoir positionner les jambes parallèlement au sol, fit trembler l'intérieur des cuisses de la jeune femme et au final, les fit travailler.

- Elle s'est surpassée. Encore plus anxiogène que de se faire pincer en train de faire des squats au bureau : le fait de se prendre en photo en train de faire des squats au bureau. Telle était la réelle peur de notre personnage principal. Mis à part ça, le fait de se photographier vous permet de mieux vous rendre compte de votre position et permet d'analyser mieux qu'un simple miroir. Les photos l'ont donc poussée à descendre encore plus bas, ce qui développa encore plus de bienfaits. 

- Elle gagna de la confiance en elle et se sentit plus forte. C'est notamment lors de la dernière semaine que sa forme physique s'était considérablement augmentée. L'effort était de moins en moins difficile et les résultats commençaient amplement à montrer le bout de leur nez. Elle se demanda ensuite si elle n'irait pas à la gym, pour rajouter des poids à l'exercice... Chose impensable pour la jeune femme avant cette expérience. 

- Les cuisses se sont clairement musclées et  affinées. On vous garde le meilleur pour la fin, un mois complet de squats ne peut qu'apporter de beaux résultats. De quoi nous motiver pour cette nouvelle année. 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

Source : WomensHealthMag


Photo de couverture : ©WeHeartIt