Vous avez toujours douté des boissons protéinées ? Vous ne savez jamais quoi en penser ? Voilà une histoire qui risque de vous décider. 

Marissa Gainsburg est rédactrice spécialisée dans le fitness et pourtant, elle explique n'avoir jamais essayé les shakers protéinés pour différentes raisons : elle s'entraîne tard le soir et donc en rentrant, elle n'a pas besoin d'une dose supplémentaire de calories avant le dîner ; elle a la flemme de préparer même si c'est juste mélanger de l'eau et de la poudre. Et enfin, elle est intolérante au lactose, ce qui tire un trait sur bon nombre de poudres protéinées. 

C'est en comprenant l'existence et l'engouement pour les protéines à base de plante que Marissa a décidé d'essayer : ces boissons magiques changeront-elles quelque chose à ma routine fitness ?  

Complètement dégoûtée par le goût au début, elle ne buvait qu'un tiers du shaker, puis elle a essayé un autre goût (vanille), elle s'est habituée, s´est réconciliée avec et a même fini par attendre avec impatience le shaker-time. 

À force, Marissa a pris l'habitude de boire la moitié du shaker avant sa session du matin et la second, une fois l'entraînement fini. Peut-être, est-ce psychologique mais la jeune femme avoue qu'elle a l'impression d'être plus vive : plus de force dans les jambes pour pédaler, plus de puissance dans les abdos et les bras pour boxer. Alors, est-ce le fait d'avoir de la nourriture dans l'estomac ? Ou simplement le fait de se lever un peu plus tôt pour préparer sa boisson ? En tout cas, la différence se fait ressentir. 

3 semaines après avoir commencé sa "cure" de protéines quasi-quotidienne, Marissa a perdu plus de 2 kg. Elle pense que c'est plus le fait que les shakers comblent l'estomac et donc limitent les portions de chaque repas, plutôt que les ingrédients en eux-mêmes, qui ont permis cette perte de poids. Moins d'envie de grignoter, moins d'envie de sucre, bref un vrai cercle vertueux.

 
Autre chose à noter, la fit girl n'a pas perdu de masse musculaire, elle s'entraîne 4 fois par semaine et depuis les protéines, elle n'avait jamais reçu autant de compliments. La suppression de la graisse, même si minime, tonifie ses muscles et ça se voit enfin bien plus. Pas de transformation radicale mais un petit changement qui fait du bien au moral. 

En résumé, moins épuisée, des muscles tout autant travaillés, un corps moins lourd et une force décuplée... Nous, on croit qu'on va y goûter !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Source : Womenshealthmag @MarissaGainsburg

 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

Photo de couverture : ©WeHeartIt