Rachelle Friedman Chapman est en fauteuil roulant depuis l'age de 24 ans, suite à un accident le jour de son EVJF. On en a la chair de poule... Mais la moralité de cette histoire et cette femme courageuse méritent qu'on vous en parle.

Beaucoup de choses ont changé pour Rachelle depuis cette atroce nuit de 2010. Mais apparemment pas son sens du sex appeal.

Afin de faire tomber tous les préjugés sur les personnes handicapées, Rachelle s'est dénudée pour réaliser une magnifique série de photos en sous-vêtements.

Elle s'est confiée au Huffington Post :

Les gens ont du mal à voir plus loin que mon fauteuil roulant, alors sur ces photos c'est moi uniquement que l'ont voit, et sans fauteuil. Pourtant je suis exactement la même personne. Et j'espère que les gens le penseront aussi. Les gens avec des handicaps ont aussi une sexualité et honnêtement je suis fatiguée que ce ne soit pas un sujet dont on puisse parler librement en société.

Bien que paralysée, cela n'empêche pas à Rachelle de poser très sexy

paralyzed woman poses in lingerie Crédit photo : Revolution Studios

 

"Ma paralysie est une étape horrible de ma vie et j'espère un jour avoir un remède. Mais en attendant j'ai besoin d'aimer ma vie"

paralyzed woman poses in lingerie Crédit photo : Revolution Studios

Rachelle fait face à des problèmes très difficiles avec beaucoup de confiance et surtout d'estime d'elle-même. Elle démontre que l'intimité et la sex appeal existent encore malgré le handicap.

Elle révélait même : J'aime mon corps aujourd'hui et je n'ai pas peur de parler de sexualité, d'intimité et de beauté.

Rachelle sait qu'être dans un fauteuil roulant lui donne beaucoup de limites au quotidien mais elle rappelle avec beaucoup de justesse que les personnes handicapées restent "drôle, intelligent, courageux, beaux et... évidemment sexy"

femme paralysée sexy Crédit photo : Revolution Studios

 

femme paralysée sexy Crédit photo : Revolution Studios

C'est une belle leçon de vie que nous recevons par son histoire. Nous, les femmes, nous nous trouvons toujours des problèmes : un bouton qui nous ruine le moral, des jambes pas épilées qui nous fichent le cafard, un bourrelet disgracieux qui nous donnent les idées noires... Lorsqu'on voit le courage de cette femme, il est convenable de penser qu'il faut réfléchir 10 fois... 20 fois... avant de se plaindre.

Les Éclaireuses