Pour un entraînement optimal, il faut une alimentation adéquate ! C’est pourquoi la team Healthy décrypte pour vous les signes qui prouvent que vous ne mangez pas assez avant de vous entraîner.

Plusieurs éléments sont à prendre en compte avant de commencer à se faire souffrir un peu (c’est pour la bonne cause !). Car même si votre objectif est de perdre du poids, il est nécessaire d’avoir mangé suffisamment avant votre session de sport.
Sans manger, pas d’énergie. Et qui dit pas d’énergie, dit pas de résultat. 

Voici quelques pistes pour savoir si vos apports sont adaptés, et sinon pour y remédier et enfin être au meilleur de votre forme. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Vertiges
Source : mulpix.com

Si vous exécutez des exercices d'intensité moyenne sans avoir assez mangé, il est évident que vous allez être victime de « vertiges ».
Ces vertiges sont la preuve que le peu de sucre que vous aviez de disponible a été utilisé. Et la première réaction visible à un faible taux de sucre dans le sang, c’est l’étourdissement !
Il est important de consommer des sucres lents quelques heures avant la session de sport. Mais il faut également penser à prendre un fruit (idéalement une banane) ou un jus de fruit (tous deux riches en sucres rapides) avant de commencer votre activité.

 

2. Nausées
Source : jaydearchives.com

Les nausées sont le symptôme d’un manque de « carburant ». Mais cette fois-ci, plus de l’ordre de la boisson que de la nourriture.
En effet, la nausée est souvent le signe d’une déshydratation. Si la nausée surgit lors de votre entraînement, demandez-vous quelle quantité d’eau vous avez consommée dans la journée. La réponse parlera d’elle-même.
Conclusion : il est important de s’hydrater tout au long de la journée et pas seulement durant l’entraînement sportif.

Conseil : choisir une eau riche en sodium. Lorsque vous transpirez, vous perdez beaucoup de sel. Or, il est essentiel à votre bon fonctionnement nerveux et musculaire. Il est donc important de recharger les batteries avec les moyens du bord.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3. Forte fatigue
Source : favim.com

Parfois, malgré toute la motivation du monde, vous ne vous sentez pas au meilleur de vos performances. Et ce n’est pas une sensation illusoire.
Si vous n’avez pas assez mangé dans la journée qui précède votre entraînement, il est évident que vos performances seront amoindries.

La nourriture et plus particulièrement les féculents sont votre carburant. Ne pas en consommer avant un effort, revient à demander à une voiture d’avancer sans gasoil. C’est irréalisable !

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4. Blessures
Source : WeHeartIt

C’est là où les choses peuvent devenir dangereuses. Si vous êtes sous-alimentée, vous prenez le risque de vous évanouir ou bien encore de vous blesser.

La faiblesse ne va pas se faire sentir dès le départ, mais elle va surgir de manière brutale et inopinée. C’est ce que l’on appelle une « baisse de tension ». Et autant vous dire qu’une faiblesse inattendue lors d’un « développé-couché » ou au beau milieu d’un saut de haie, ça n’a jamais réussi à personne…

 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

5. Aucun résultat
Source : WeHeartIt

Aussi fou que cela puisse paraître, ne pas manger va vous empêcher d’atteindre vos objectifs.
Le manque de calories, et cela surtout avant de pratiquer une activité physique soutenue, va fatalement perturber votre métabolisme. À chaque fois que votre corps doit gérer une baisse de tension, une faiblesse ou encore une nausée, il va se mettre à stocker les calories.
Il fait des réserves là où vous n’en faites pas !
D’une session à l’autre, votre organisme va comprendre ce dont vous avez besoin pour être performante. Résultat : il va stocker les calories que vous ne lui apportez pas via votre alimentation. Et c’est le serpent qui se mord la queue.

 

6. Comment manger avant un entraînement ?
Source : saroop.net

- Consommer une bonne portion de féculents (sucre lent) au repas qui précède l’entraînement.

- S’hydrater tout au long de journée.

- Préférer une eau riche en sodium lors de la session sportive (Vichy Celestins®, St Yorre®, Badoit®).

- S’octroyer un petit snack (de préférence riche en sucre rapide) avant l’effort si votre dernier repas date de plus de 4 h.

 

Photo de couverture : dennysteens.com