Il y a deux espèces humaines très différentes sur la planète. Elles ne se comprennent pas, elles ne se parlent pas, elles ne se fréquentent pas. La première ne jure que par le soulevé de poids, la seconde est prise de nausées, ou au mieux d'un fou rire, lorsqu'elle entend parler de musculation. 

Quand on tend l'oreille, on entend tout et n'importe quoi lorsqu'il s'agit de la discipline Michelle Lewin (ce n'est pas elle qui a inventé ça?). Chacune a son mot à dire, de la pratiquante orthodoxe qui s'entraîne 5 fois par semaine à la plus réfractaire allergique aux haltères.

A y regarder de plus près, le monde de la musculation est surtout plein de fantasmes et d'idées reçues. D'un coté comme de l'autre, les mythes ont la part belle et la dent dure. Si vous ne savez plus quoi en penser c'est donc le moment de démêler le faux du vrai.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1 - Ce n'est pas un vrai sport
Source : Weheartit

Courir derrière un ballon ça oui, mais soulever des poids n'a rien à voir avec du sport. Ah bon ? On s'en remet à la définition : "Activité physique visant à améliorer sa condition physique et pratiquée en observant certaines règles précises".

La musculation est un sport à part entière. En fonction du programme que vous mettez en place, l'appareil cardio-vasculaire travaille autant que vos muscles "visibles". Soulever des poids permet d’évacuer son stress de façon très efficace. Surtout, faire de la musculation ce n’est pas uniquement s’entraîner, c’est également adopter une hygiène de vie plus saine (pas de cigarette, peu d’alcool et de junk food…), ce qui implique évidemment une meilleure santé de façon générale.  

 

2 - Ce n'est pas adapté aux femmes
Source : Weheartit

Le moins qu'on puisse dire c'est que la représentation médiatique des femmes qui font de la musculation est souvent (très) exagérée. La pratique est en effet perçue comme masculine et quand vous faites des squats vous parlez de "fitness" là où votre meilleur pote peut se permettre le mot "muscu". 

Pourtant la discipline est largement aussi bénéfique pour les femmes que pour les hommes. D'une part parce qu'elle est la seule réellement efficace pour lutter contre la cellulite, fléau féminin par excellence. D'autre part parce que le risque d’ostéoporose est supérieur pour le chromosome XX et la musculation peut vous aider à le limiter. Enfin, parce que nous sommes génétiquement moins fortes mais plus souples et que la musculation ne nous fera jamais gonfler comme eux. 

 

3 - C'est un truc de narcissique écervelé(e)
Source : Weheartit

La musculation demande une bonne intelligence motrice et un bon schéma corporel. Cela signifie qu’il faut être capable de maîtriser son corps, de savoir percevoir la position de ses segments les uns par rapports aux autres et dans l’espace. Elle implique une grande régularité et une force mentale à toute épreuve que vous saurez mettre à profit dans tous les domaines de votre vie. Les recruteurs ne s'y trompent plus : pratiquer la musculation est maintenant souvent valorisé dans les entretiens d'embauche. 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4 - Ça fait gonfler et on devient trop musclée
Source : Weheartit

La musculation ne fait pas devenir énorme et bodybuildée. Pour en arriver à ce stade, il faudrait des années d’entraînement, une alimentation spécifique, des produits dopants ou... être un homme chargé de testostérone, hormone responsable de la prise de masse musculaire. 
Une pratique intelligente de la musculation ainsi qu’une alimentation adaptée vous permet au contraire de modifier agréablement votre silhouette en fonction de vos objectifs.

 

5 - Les bénéfices disparaissent dès qu'on arrête
Source : Weheartit

Votre corps construit du muscle car vous le soumettez à de nombreux traumatismes par l’action de l’entraînement. Cette construction musculaire est une adaptation à vos exercices physiques. Si vous arrêtez, votre corps va s'adapter et petit à petit diminuer un peu sa masse acquise. Oui, mais seulement après plusieurs semaines d'arrêt et jamais entièrement. Si vous continuez à avoir une vie active et à manger suffisamment, le muscle se maintient car le corps a une mémoire. Vous voyez la copine toujours aussi musclée alors qu'elle a cessé la danse depuis ses 16 ans? Et bien ce sont les 10 années de pratique qui sont restées. Les efforts payent toujours. 

 

6 - C'est mauvais pour les articulations et le dos
Source : Weheartit

Vous avez toutes déjà entendu «  tu risques de te faire mal au dos si tu fais du squat ! » ou « Attention à ton dos quand tu vas à la salle de sport ». Et bien n'écoutez pas ces néo-médecins sans cabinet. La musculation ne fait pas mal au dos, elle permet de renforcer tous les muscles du corps, les tendons, les ligaments et les articulations. Ce renforcement général prévient au contraire de nombreuses blessures de la vie quotidienne et des pratiques sportives. Pour cela il faut que la pratique de la musculation soit faite de façon intelligente certes et adaptée à vos caractéristiques mais dans ce cas elle a tout bon. 

 

7 - C'est ennuyeux 
Source : Pinterest

Répéter un même mouvement sur un certain nombre de séries, attendre pour récupérer et recommencer. Si on vous a dit que la musculation se résume à ça, vous n'imaginez rien d'autre qu'un ennui mortel.

Oui enfin un match nul ou un jogging mode tour de stade c'est pas folichon non plus.

En fait, comme pour toutes les disciplines le secret c'est le programme. Et en musculation vous avez un éventail très large. Entraînement de tout le corps, d'un seul muscle, en force, en masse, en HIIT, en circuit, il en existe pour tous les goûts et la variété fait l'efficacité. Vous pouvez utiliser à chaque séance des accessoires différents, des combinaisons différentes. Et vous savez où chercher l'inspi pour vos mouvements n'est-ce pas ? 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

8 - Plus je fais d'exercices et de séries plus je vais me muscler
Source : Weheartit

Le mieux est l'ennemi du bien. De quoi mettre d'accord la musculation et la philosophie. Puisque les squats musclent comme jamais, vous avez décidé d'en faire 10 aujourd'hui, 30 demain et 150 la semaine prochaine ? Erreur. Pour se développer, le muscle a besoin d'être stimulé, certes, mais aussi de se reposer. C'est d'ailleurs à ce moment que sa croissance a lieu. En effectuant trop de fois le même mouvement, vous n'envoyer à votre corps que le signal de l'usure. Il s'adapte et ... fond. Ok, on en fait moins alors ! 

 

9 - Si je n'ai pas de courbatures le lendemain c'est que je ne me suis pas assez bien entraînée 
Source : Pinterest

Aïe aïe aïe. Quel bonheur ces courbatures au réveil, ça veut dire que j'ai bien travaillé hier... Et bien pas nécessairement. Les courbatures ne sont pas signes de croissance musculaire, elles sont uniquement le résultat de micro-traumatismes au sein du muscle. Le but de l'entraînement c'est de chercher la progression (que ce soit en nombre de répétitions ou en poids), et non les courbatures qui sont plutôt un frein à la progression, en ralentissant la récupération.