Ce soir-là, j'avais enfilé ma plus belle robe et mis mes plus beaux talons, je voulais être la plus belle pour l'occasion. J'espérais que cette soirée soit une des plus inoubliables de notre relation, et que nous tirions un trait sur toutes les déceptions. 

J'avais mis ton rouge à lèvres préféré et m'étais parfumée avec la fragrance que tu m'avais offerte l'été dernier. Tu m'as ouvert et j'ai vu ton regard déçu se poser sur moi. J'ai vite compris qu'une soirée n'allait pas suffire à réparer notre passé.

J'étais pourtant persuadée que toi et moi on s'aimait ! J'avais beaucoup misé sur notre histoire et je réalise maintenant que c'est sans espoir. Nous nous sommes juste fait beaucoup souffrir et notre histoire n'est dorénavant plus qu'un souvenir. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1. Ce n'était pas de l'amour, mais de la dépendance

-

Il y a une grande différence entre amour et dépendance. Entre nous, c'était intense et ce que nous avons pris pour de l'amour était en réalité tout autre chose. Nous étions sous l'emprise l'un l'autre et nous n'envisagions rien l'un sans l'autre. Notre relation était faussée par ce jeu malsain de contrôle qui nous avait retiré notre lucidité.

 

2. Ce n'était pas de l'amour, mais de la souffrance

-

Ce n'était vraiment pas bon pour mon moral ni constructif pour mon avenir, mais plus je souffrais et plus je restais. Les disputes à répétitions, les mots violents susurrés l'air de rien, je souffrais tous les jours de si peu de soutien et revenais toujours malgré tant d'irrespect. Ce sentiment n'était pas de l'amour, mais de la souffrance. 

 

3. Ce n'était pas de l'amour, mais de la peur

-

Enfermée dans nos habitudes et bloquée par la peur de ne pas m'en sortir si je partais pour de bon, je restais par obligation, et par bonne conscience. Finalement, ce n'était pas de l'amour, je flippais de ne pas y arriver si je m'enfuyais. Je flippais de regretter si je t'abandonnais. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Ce n'était pas de l'amour, mais de l'égoïsme

-

Tu voulais tout contrôler, tu voulais flatter ton égo et me diriger à longueur de journée. Fouiller dans mes mails, ouvrir mon courrier, tu voulais me façonner à ton image et j'ai fini par être effacée. Heureusement, ma soif de liberté m'a permis de me réveiller et aujourd'hui je réalise que ce n'était pas de l'amour, mais de l'égoïsme

 

5. Ce n'était pas de l'amour, mais de l'attirance

-

Nous n'étions pas connectés, nous étions attirés. Or il y a un fossé entre attirance physique et complicité ! Il faut croire que cette expérience m'a appris que le physique ne fait pas tout, et que notre relation était tout sauf de l'amour, une histoire vouée à l'échec ! Heureusement, j'ai compris grâce à toi que tout ce qui attire n'est pas forcément bon pour soi.

 

 

Tags : amour, été