Julie Bourges, jeune azuréenne d’une vingtaine d’années, sans histoire, a vu sa vie basculée le 12 février 2013 alors qu’elle n’avait que 16 ans. Lors du Carnaval de son lycée, la cendre d’une cigarette tombe sur son costume de mouton "fait maison", en coton hydrophile, et embrase le tout.

Résultat : brûlée au 3ème degré sur 40 % de son corps, elle a passé 3 mois dans le coma artificiel à la suite de l’incident. Aujourd’hui saine et sauve, elle conserve, sur son corps, les marques du drame. Et elle en fait l’une de ses plus grandes forces !

À travers son compte Instagram, "douzefevrier", elle relate son ascension vers la guérison. Au-delà des douleurs physiques, elle y exprime également les douleurs psychiques qu’il faut surmonter après un évènement si difficile et « marquant ».

Aujourd’hui, ambassadrice de la marque Foodspring, elle propage un message positif. Elle déclare dans la presse qu’elle aurait voulu pouvoir suivre un compte motivant comme le sien quand elle était immobilisée sur son lit d’hôpital.

Passionnée de sport, elle voudrait aujourd’hui pouvoir en vivre et prouver au monde que « la vie mérite d’être vécue même si elle est injuste ».

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

 

 

 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses