Cuisiner a toujours été un plaisir pour vous, votre cuisine c'est votre temple, l'endroit où vous oubliez tous vos problèmes. C'est aussi un endroit où vous avez beaucoup de souvenirs : c'est là où vous avez appris à faire un soufflé avec votre papa et votre mamie a mis un point d'honneur à vous transmettre toutes les recettes de famille.

Et, depuis, les odeurs, les textures ou encore les couleurs de la nourriture vous apaisent, vous pourriez passer des heures à concocter des plats à vos proches. Plus qu'un plaisir c'est presque une séance de méditation pour vous.

Et si on vous disait que la cuisine était une thérapie ? Qu'en réalité cuisiner avait des vertus bénéfiques pour votre mental ? Aujourd'hui, on vous explique...

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Pourquoi la cuisine est-elle une méthode de médiation efficace ?

Cuisiner un repas de A à Z demande de la concentration, ainsi en entrant en état de méditation pendant que vous cuisinez, vous vous créez une "bulle" dans laquelle la seule chose qui importe, c'est la cuisson de votre viande. À cet instant précis, vos problèmes semblent loin et moins importants, vous vous recentrez sur ce qui importe, c'est-à-dire vos sensations.

Autre avantage de la cuisine méditative, c'est le sentiment d'accomplissement qui vous submerge une fois que vous avez complété la préparation de votre repas. Cette bouffée de satisfaction, de réussite est essentielle au bien-être.

 

La cuisine méditative, c'est pour qui ?

Vous avez essayé toutes les techniques de méditation et rien ne fonctionne : retraites spirituelles, yoga, rituels ou encore bougies et séances de relaxation. Aucune de ces méthodes n'est faite pour vous.

L'avantage de la cuisine méditative, c'est qu'en plus de vous permettre de vous relaxer, de vous recentrer, vous terminez votre séance avec un repas ! Si vous êtes gourmande ET en quête d'une méditation profonde, c'est donc idéal !

 

 

Comment organiser des séances de cuisine méditatives ?

Attention, la cuisine méditative a beau être efficace (car elle combine une séance de méditation et une séance de cuisine), elle n'en demande pas moins beaucoup de temps. Oubliez donc les repas rapides que vous réalisez de manière machinale, ils ne demandent pas un engagement de votre conscience assez important.

Pas de panique si la cuisine n'est pas votre fort, on ne demande pas un repas gastronomique mais un repas assez complet pour que vous soyez dans un état de concentration. Chaque action (éplucher les légumes, découper la viande...) est une nouvelle occasion de méditer. Le véritable but, se vider l'esprit et l'emmener dans un espace sécurisé.

 

Alors, quel repas allez-vous concocter ?

 

 

 

Tags : bien manger, psychologie