C'est décidé, vous vous remettez au running ! On touche l'été du bout des doigts, et il est déjà presque trop tard pour se bouger. 

Même si mieux vaut tard que jamais, on préfèrerait faire les choses efficacement et éviter les pertes de temps. En ce qui concerne la course à pieds, on sait que c'est un super moyen de se tonifier. En revanche, on ne sait pas forcément que de toutes petites erreurs peuvent influer sur tout le rendement. 

Une mauvaise posture, des bras ballants ou simplement le poids déséquilibré, sont autant de mini-bêtises qui peuvent mettre en péril tout votre entraînement. Non seulement vous verrez les résultats moins facilement, mais vous risquez des douleurs malvenues également. 

Alors on se remet à jour au niveau des gestes à adopter lors de notre running et on évite de fréquenter les erreurs recensées dans le listing suivant. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1 - Le dos courbé
Source : We Heart It

On a souvent tendance à courber son dos pendant notre course, alors qu'il faut absolument le maintenir droit tout le long sinon vous pourrez provoquer des douleurs dans le dos et dans les jambes. 

 

2 - Le poids du corps en avant / en arrière
Source : We Heart It

Dans le même ordre d'idées, hors-de-question d'incliner son buste vers l'avant car vous n'échapperez pas aux douleurs dorsales dans ce cas-là. De même, l'incliner vers l'arrière revient à placer son poids en arrière ce qui ralentira votre course mais déstabilisera également l'organisme. 

=> Il faut simplement adopter une posture droite comme si vous étiez fière et surtout regarder au loin. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3 - Les foulées trop petites
Source : We Heart It

On évite au maximum les petites foulées qui nous fatiguent beaucoup plus rapidement et donc diminuent nettement nos performances.

=> Misez plutôt sur des grandes foulées qui vous amèneront plus loin et qui font bien plus travailler les jambes. 

 

4 - Appuis sur la pointe des pieds
Source : We Heart It

Trop courir sur la pointe des pieds reviendrait à déséquilibrer le poids de votre corps et à fatiguer vos jambes plus rapidement que prévu. 

5 - Appuis sur le talon
Source : We Heart It

Appuyer chaque foulée sur vos talons n'est pas non plus la bonne solution puisque la jambe arrière tarde à revenir vers l’avant alourdissant le runner.

=> On déroule donc l'ensemble de la cheville pour faire des foulées allongées et dynamiques.

 

6 - Les épaules relevées et bras hyper tendus ou trop lâches
Source : We Heart It

Le but est de garder votre position naturelle, donc pas question de les écarter trop vers l'extérieur, mais on ne garde pas non plus ses bras trop proches de son buste.

=> Les bras ne sont pas que de simples spectateurs, ils participent à l'effort et stabilisent la foulée en dynamisant la propulsion vers l'avant. Les bras sont légers et toujours en mouvement de balancier, synchronisés avec la jambe opposée. 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

7 - Respiration saccadée
Source : We Heart It

On apporte énormément d'attention à la respiration pendant votre running. Pour tout savoir de manière développée, rendez-vous ici

=> En bref, on adopte une respiration régulière et rythmée. Elle doit être progressive. Si vous souffrez d'un point de côté, on ouvre la cage thoracique et on prend de grandes inspirations nasales. 

 

Photo de couverture : ©moviewallpapers101