Les complexes, personne n’y échappe et on vous épargne les exemples… Quand un aspect de soi nous dérange, on en fait une fixette et on tente de le dissimuler par tous les moyens. Au lieu de les accepter, vos complexes deviennent anxiogènes et vous ruinent la vie. Vous ne vous permettez pas telle ou telle chose, vous ne supportez pas que l’on vous dise la vérité : "vous êtes parfaite comme vous êtes et ce n’est pas parce qu’un ou plusieurs défauts vous minent, que les autres vous tourneront le dos".

Difficile d'avoir le recul nécessaire lorsque notre ego prend le dessus. L'image qu'il nous attribue est différente de celle que les autres perçoivent, mais nous sommes enfermées dans nos convictions et rien ne peut les modifier. Le travail doit venir de soi, personne ne peut changer cette perception à notre place. Cet article est là pour vous aider dans cette quête de l'acceptation de ses petits travers, ceux qui nous rendent aigries certains jours et nous empêchent de cultiver un bonheur parfait et intemporel. Le but ultime d'une vie, n'est-ce pas ? 

Vous pouvez faire de vos complexes un véritable atout de personnalité et assumer votre différence, mais ça, vous ne le savez pas encore. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Les énumérer

-

La première étape quand on cherche à régler un problème personnel est toujours de mettre celui-ci à plat. Plus les choses seront claires pour vous, plus vous saurez quel itinéraire emprunter. Une méthode valable pour toutes les situations de votre vie. Mentalement ou à l’écrit, nous vous conseillons d’énumérer LE défaut qui vous empêche de vous accomplir pleinement ou bien LES défauts sur lesquels vous vous focalisez.

Exemple : Je ne supporte pas ma voix. Je rougis quand je stresse. Je louche un peu. J’ai de petits seins. Je transpire facilement.

 

2. Les analyser 

-

Cette étape sert à identifier chaque complexe en se posant les bonnes questions. Pour reprendre l’exemple de la voix, vous pouvez par exemple vous demander : qu’est-ce qui me dérange dans ma voix ? Comment voudrais-je qu’elle soit ? Comment puis-je l’accepter et la mettre en valeur ? Justement, on y vient. Vous verrez que plus un complexe vous pèse et plus vous êtes en capacité de vous l’approprier et d’en faire votre atout majeur. Vous êtes curieuse ? On vous explique tout dans le 4ème point.  

 

3. Les mettre en valeur, voire les exposer

-

J’ai une voix insupportable ? Alors, je vais tout faire pour la travailler. Quand on voit que d’anciens bègues deviennent des acteurs réputés… Vous avez des seins minuscules ? Dites-vous que vous vous différenciez et regardez des photos de Jane Birkin, de Patti Smith, de Charlotte Gainsbourg. On sait ce que vous vous dites : c’est joli sur elles, ça passe, car elles sont connues… Oui, mais vous l’avez dit, c’est joli sur elles ! Alors, c'est forcément joli sur vous. Rendez-vous compte des avantages que ça vous confère : vous pouvez dormir sur le ventre, faire du sport comme vous l’entendez, mettre un t-shirt transparent et sans soutien-gorge… Quelle classe !

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Les remercier

-

Quand vous en serez là, la partie sera déjà pratiquement gagnée ! Et croyez-nous, vous en êtes tout à fait capable. Certaines personnes prennent des photos valorisantes de leurs anciennes "phobies" (boutons, vergetures, petite poitrine) et les transforment en objet d’art, d’autres deviennent de grandes voix de radio, car ils ont redoublé d’efforts pour travailler leur timbre, d’autres encore ont dédramatisé le fait de rougir ou de grossir et ont parfois adapté leur mode de vie en fonction.

 

5. Se concentrer sur le positif

-

Place désormais à l’ultime étape, celle qui signifie : je suis en paix avec moi-même. Le but désormais est de laisser les défauts de côté et de valoriser au maximum ses atouts. Je n’ai pas une voix qui porte et alors ? J’ai une silhouette jolie à regarder alors je choisis d’en exposer les contours (sans trop en faire, cela coule de source). J’ai plein d’amis et un amoureux à mon écoute, alors pourquoi vouloir à tout prix effacer ce défaut qui me trotte dans la tête ?  Voyez positif, votre corps vous le rendra, car "la véritable beauté se trouve à l’intérieur."