La guerre mondiale dure depuis 3 ans. Vous êtes presque vaincue par l’ennemi adverse. Baisserez-vous les armes ? Après de nombreuses batailles dont « l’attaque du lavabo » le 11 juillet, le conflit de « la canette vide » le 15 et enfin, la plus meurtrière, celle de « l’assiette sale » le 22… Votre camp s’affaiblit et vous êtes sur le point d’échouer.

Vous la connaissez cette guerre sans fin entre vous et votre moitié. Quand il fait de la résistance dès qu’il s’agit de ranger ou de nettoyer et que vous passez encore pour la grosse mégère. D’un coup, il n’y a plus personne. Il trouve environ un million de raisons de détourner le sujet, en vous laissant plus furax que jamais et livrée à vous-même, entre ses chaussettes puantes et ses restes de rasage de la veille. 

Quand on sait que les tâches ménagères sont la troisième cause de séparation des couples, vous auriez plutôt intérêt à trouver un terrain d’entente, n’est-ce pas ?

Surtout qu’être avec un bordélique, c’est pénible, mais c’est cool. Ces cinq raisons vous le prouveront.

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

1. Un bordélique est détendu 

-

Ça, c’est le moins que l’on puisse dire. Rien ne peut le stresser, encore moins les tâches ménagères. Il peut vivre la conscience tranquille et ne jamais, comme nous, les filles, avoir l’esprit préoccupé par une chaise encombrée ou une cuisine à nettoyer. Pire encore : les machines et le repassage. On doit parfois se prévoir une après-midi entière dans notre emploi du temps. Vous savez quoi ? Devenez un peu bordélique de temps en temps, un évier rempli n’a jamais tué personne et si Monsieur veut une chemise repassée, qu’il le fasse !

 

2. Un bordélique est astucieux 

-

Comme il ne sait jamais où sont ses affaires, il trouve toujours un moyen de les remplacer. Bon, ça reste des substituts, mais au moins c’est fonctionnel et ça remplace provisoirement jusqu’à ce que, par le plus grand des hasards, il retombe sur un objet perdu. On se demande où sont passées ses couleurs d’origine, mais ça lui fait toujours plaisir de renouer avec un vieil ami. 

 

3. Il ne vous reprochera jamais d'être bordélique 

-

Au moins, vous pouvez être rassurée. Si vous ne laissez pas l’appartement propre comme un sou neuf, personne ne s’en rendra compte à part vous. Vous savez au moins que vous pourrez prendre des vacances à ce niveau-là, quand vous le souhaitez. Franchement, c’est déjà ça de moins à penser même si, dans le fond, on le sait toutes, notre obsession de la propreté prend toujours le dessus.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

4. Quand il se met à nettoyer, ce n’est pas pour rigoler 

-

L’avantage d’un bordélique, c’est qu’à un moment ou à un autre, ça déborde. Il ne sait plus comment s’habiller, car il est incapable de dissocier ce qui est propre de ce qui est sale et puis arrive un moment où il ne supporte plus de vivre dans la crasse, son « bordel organisé », d’après lui. Voilà que vous le surprenez en plein nettoyage de printemps, suant à grosses gouttes. Dans ces moments d’une rareté sans nom, prenez une photo si vous voulez, mais ne l’interrompez pas.

 

5. Il se consacre à autre chose

-

Les bordéliques se plaisent à le rappeler : nettoyer prend du temps et c’est fatigant. Tant d’énergie dépensée bêtement alors qu’ils pouvaient faire d’autres choses bien plus enrichissantes (selon leur vision à eux) ! Bon, il est vrai que les chiffres ont de quoi effrayer. Selon l’INSEE, les Français passent en moyenne plus de 20h par semaine le nez dans la poussière.  Aïe ! Parfois, on ferait mieux de lire un bon livre. 

 

 

 

Tags : couple