Dans un monde où l’on vit à 100 à l’heure, il n’est pas toujours simple de s’ancrer dans le moment présent, devenu depuis quelques années le Saint Graal de notre société.

Pensifs quant aux évènements passés, préoccupés par ceux qui ne sont même pas encore arrivés et constamment le nez sur nos écrans, on peine sérieusement à savourer la valeur de chaque instant.

La quête du moment présent constitue donc aujourd’hui un réel défi, presque utopique, mais à l’ère de la performance où la réussite est reine, il est temps de désactiver le mode automatique et d’adopter de nouvelles habitudes qui peuvent nous aider à être plus connectés avec le « ici » et le « maintenant ».

Bien que cette recherche puisse sembler abstraite, certaines astuces concrètes permettent d’apprendre à apprécier chaque seconde de notre temps.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Faire le point sur ses priorités

-

Définissez ce qui compte le plus pour vous dans la vie. Pour en avoir une vision bien claire, vous pouvez vous équiper d’une feuille et d’un stylo afin d’énumérer l’ensemble des activités que vous pratiquez en dehors du travail. Une fois que vous êtes sûre de ne rien avoir oublié, classez-les en quatre catégories :

A : Cette activité est-elle vitale pour moi ?

B : Est-elle importante, mais pas essentielle ?

C : Est-elle peu importante ?

D : Est-ce une perte de temps ?

À l’issue de ce classement, vous vous rendrez sans doute compte que bon nombre de ces activités ne sont pas ou plus des priorités, que vous ne vous retrouvez pas ou plus en elles, pire encore, qu’elles vous pèsent.

Il s’agira ensuite d’éliminer les activités des groupes C et D, pour ne plus avoir qu’à vous préoccuper des activités des catégories A et B.

À réitérer autant de fois que vous le souhaitez dans l’année, cet exercice vous permettra de faire le ménage dans votre esprit, et vous incitera à vous réapproprier votre vie et votre emploi du temps.

 

2. Créer un rituel

-

Prendre le temps de s’accorder un rituel que l’on peut facilement aménager dans son emploi du temps, c’est aussi s’accorder un moment à soi, hors du temps justement. Ce rituel a pour but de nous relier à nous-mêmes, à notre force intérieure, et joue un rôle clé dans notre équilibre psychique. Alors, peu importe la nature du rituel pour lequel vous opterez, il est important de ne pas le faire à la va-vite mais en pleine conscience de « l’ici » et du « maintenant ». Vous en ressortirez plus confiante, plus sereine et délestée de vos tensions intérieures.

 

3. Ralentir ses gestes

-

Il y a de nombreuses activités quotidiennes que l’on a tendance à faire mécaniquement comme prendre sa douche, faire le ménage, faire à manger et encore tant d’autres. Choisissez l’une d’entre elles et assurez-vous, avant de commencer, d’avoir une respiration lente et posée. Si ce n’est pas le cas, prenez une profonde inspiration et expirez comme si vous souffliez dans une paille. Une fois que vous avez retrouvé une cohérence cardiaque, ralentissez tous vos mouvements au maximum, concentrez-vous sur chacun d’eux, sur ce qu’ils vous font ressentir et vous procurent. Le fait de ralentir ainsi vous permettra non seulement d’instaurer le calme intérieur en quelques minutes, mais aussi de renouer le contact avec vos sens et de redécouvrir physiquement votre environnement.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Arrêter d’attendre

-

Il est tout à fait humain d’avoir des rêves, qui nous amènent à penser qu’ « un jour, peut-être… ». Le risque avec cette pensée « limitée », c’est d’entrer dans une forme constante d’attente : l’attente d’une vie différente, loin de celle qui ne nous satisfait pas actuellement. Il est donc temps d’arrêter de rêver sa vie, mais de vivre ses rêves ! Alors, si demain vous désirez apprendre à jouer de la guitare, lancez-vous ! Si vous avez envie de visiter le Portugal, économisez et partez ! Si vous ne supportez plus votre travail, cherchez-en un autre ! Bref, ne subissez plus votre vie, mais soyez actrice de celle-ci, parce qu’une vie, on en a qu’une !

 

5. Apprendre à ne rien faire

-

Si l’idée en elle-même de ne rien faire peut déjà créer une légère angoisse, c’est avant tout parce que l’art de ne rien faire est un art que l’on expérimente peu. Ne rien faire, ce n’est ni chiller devant Netflix ni faire des soins dans un bain, c’est juste… ne rien faire. C’est être posée là, assise, allongée ou encore debout et prendre cette pause dans le temps qui s’offre à nous. Ces petits moments qui cassent le temps ont l’avantage immédiat de rompre un rythme et de laisser l’esprit vagabonder au gré des mouches qui volent. C’est une façon de renouer avec sa vie intérieure, de s’ouvrir à de nouvelles idées et d’écouter ses intuitions.