On sait déjà ce que vous allez dire : « on ne touche pas à la raclette ! »

Calm down. Vous avez bien raison. Quel sacrilège que de vouloir modifier une telle recette ancrée dans notre patrimoine culinaire national. Et pourtant, à notre GRAAAND désarroi, il n’y a pas plus calorique que la raclette. 

Aussi délicieuse et conviviale soit-elle, elle est l’ennemie de vos cuisses. 

Bref, c’est tout bénef » !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1 - Mettez de l’eau sur la table

Fromage et charcuterie = le combo parfait pour vous donner soif. Alors au lieu de vous hydrater de vin (rouge ou blanc pour les vrais), ayez toujours un verre rempli d’eau à côté de votre vin. Et sachez différencier la soif du goût. Ainsi, vous pourrez soulager votre soif, apprécier l’union du vin au fromage et en plus de ça, limiter les dégâts.

 

2 - Choisissez un fromage allégé

Eh oui, si le fromage en barquette semble être le seul destiné à finir dans nos poêlons, il n’en est rien. Bien d’autres fromages plus légers ont de quoi largement le concurrencer : vous pouvez par exemple tenter la raclette à la cancoillotte, bien plus faible en calories (118 kcal pour 100 g contre 357 kcal les 100 g). De quoi nous faire changer d’avis.

Petite astuce bonus : ne vous servez qu’une seule fois dans le plat à fromage et coupez vos tranches en 2, ce qui vous donnera l’impression d’avoir mangé plus qu’en réalité.

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

3 - Privilégiez la charcuterie « maigre » 

Là encore, petit effort ! Mais franchement pas insurmontable. Pour ne pas associer trop de gras au gras, misez sur de la charcuterie dont le gras n’est pas apparent. Concrètement, bye-bye chorizo, jambon cru et saucisson ; hello jambon blanc, viande des grisons et bacon. Pour celles qui sont moins à cheval sur la tradition, vous pouvez même remplacer la charcuterie par des morceaux de poulet grillé. Autre saveur, qui ne se défend pas si mal.

 

4 - Twister les pommes de terre par des patates douces

La pomme de terre est LE légume du plat, il vaut donc mieux manger plus de pommes de terre que du reste. Mais pour essayer de pallier à ce trop-plein de gras, vous pouvez vous concentrer sur les patates douces, qui sont l’un des féculents les moins caloriques. Son index glycémique est moins élevé que celui de la pomme de terre ; ses glucides sont donc digérés plus lentement. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

5 - On l’accompagne de salade 

Il s’agit ici de véritable survie dans un repas à 2000 calories : la salade a toute son importance, puisqu’elle participe à la sensation de satiété des concernés, mais elle permet aussi au corps d’avaler un peu de matière verte, ce qui n’est pas du tout négligeable pendant un tel festin. Préférez-la bien épicée et avec une vinaigrette moutardée.