Vous avez faim ? Non, envie de chocolat ? Non, de fraises ? Le verdict ne s'est pas fait attendre : vous n'êtes pas seulement gourmande, vous êtes enceinte.

Félicitations ! Mais attention. 

Lorsqu'on est enceinte, on le sait : il faut faire quelques concessions. Si la coupe de champagne est bannie, comme le poisson cru, disons que le fait de vous y être préparée psychologiquement vous permet d'attendre bébé sans frustration.

Le problème c'est que les aliments interdits, ou du moins vivement déconseillés, sont plus nombreux que vous ne l'aviez imaginé. Et surtout moins connus. Si votre médecin sera toujours le meilleur des nutritionnistes en cette période cruciale, la Team Healthy vous conseille de surveiller de prêt les 5 aliments suivants. Même s'ils paraissent anodins. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1 - Le soja
Source : WeHeartit

Le soja et les produits à base de soja (tofu, dessert au soja, jus de soja, compléments alimentaires contenant des extraits de soja) contiennent des phyto-estrogènes qui d’après les études menées sur l’animal, pourraient perturber le système hormonal du bébé à l’âge adulte.

 

2 - La papaye
Source : WeHeartit

Si vous êtes enceinte ou que vous essayez de tomber enceinte, éviter de manger de la papaye. Un apport excessif de papaye peut provoquer une fausse couche. Riches en latex, elles peuvent en effet déclencher des contractions utérines.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3 - La margarine
Source : WeHeartit

La margarine parait être une alternative saine au beurre ? Erreur. Pour la bonne croissance du foetus on recommande d'éviter ce produit transformé et bourré de phytostérols qui peuvent diminuer le taux de bêta carotène dans le sang et provoquer une carence en vitamine A, cruciale pour le foetus en construction. 

4 - L'ananas
Source : WeHeartit

Surprenant, mais ce fruit si riche en vitamines contient surtout l'enzyme bromélaïne qui favorise la dilatation du col de l'utérus. Donc les fausses couches...

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5 - Les jus de fruit non pasteurisés 
Source : WeHeartit

De la même manière que le lait ou les fromages, il vous faudra surveiller les jus de fruits. Non pasteurisés, ces aliments augmentent les risques d’infection bactériennes.

Couv : WeHeartit