Si vous appréciez courir, ajouter du yoga à votre routine sportive pourrait vous permettre d’améliorer vos performances.

« Qu’est-ce que la souplesse vient faire là-dedans ? »

Eh bien, figurez-vous que la souplesse et le contrôle de la respiration apportés par le yoga sont capables d’améliorer votre foulée. Au-delà de l’aspect purement physique, le yoga apporte une certaine sérénité d’esprit. Et tout le monde sait que « courir » ou du moins, l’endurance, c’est DANS LA TÊTE ! Alors un esprit serein, c’est forcément un esprit plus fort et plus résistant.

Bref, entrecouper vos séances de jogging avec des séances de « chien tête en bas », fera de vous une coureuse accomplie.

Voici les 4 postures qui complèteront à merveille votre sport préféré : la course à pied.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1.  Fente basse - Anjaneyasana

Pourquoi c’est bien ?

D’un côté, ce mouvement permet d’étirer la partie postérieure de la jambe avant, ainsi que le grand fessier de cette même jambe. De l’autre côté, il étire tout le quadriceps.
Ajustables à votre souplesse, ces fentes basses vous mèneront à une foulée plus ample et plus profonde.

 

2. « La Demi-grenouille » - Ardha Bhekasana

Pourquoi c’est bien ?

Après la course, la partie la plus congestionnée de votre corps reste les quadriceps. Et si le fait de rester debout et de s’attraper un pied après l’autre pour les soulager est une habitude, réaliser une demi-grenouille l’est peut-être moins.
Pourtant, cette posture ne nécessite pas de se tenir en équilibre ni de maintenir le reste de son corps droit, elle permet d’allonger chaque quadriceps plus en profondeur. 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

3. « La cigogne » - Uttanasana

Pourquoi c’est bien ?

Cette posture et ce mouvement de balancier sont relaxants par essence. À effectuer plutôt en fin de session run, ils vous permettront de décontracter vos lombaires, votre dos et l’arrière de vos cuisses, très sollicités durant le jogging.

 

4.  Grand-angle retourné - Parivrtta Parsvakonasana

Pourquoi c’est bien ?

Durant une session de course, l’impact de vos jambes sur le sol irradie souvent votre dos. Le choc est plutôt brutal, selon votre cadence, et le haut de votre dos ne doit pas être négligé quand arrive le moment des étirements. Cette posture de yoga vous permettra d’étirer chaque flanc de votre dos de manière inédite.