Comme une impression de stagner dans votre perte de poids ? Pourtant vous êtes active, positive et sportive. C'est à n'y rien comprendre. 

Ce n'est pas une question de motivation. 
Pas une question d'alimentation.
Encore moins une question de vous bouger à fond...

Mais malgré tout, rien ne fond ! 

Vous êtes-vous déjà demandée si ce n'était pas dû à votre entraînement ? Ou à votre sur-entraînement ? Est-ce que le sport n'y est pas pour quelque chose dans votre période de paralysie graisseuse ? 

On vous propose de découvrir la réponse grâce aux 10 erreurs suivantes qui sont souvent partagées par bon nombre de sportifs. Prête à fondre ? 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1 - S'impatienter
Source : We Heart It

Rien ne sert de vous alarmer, vous êtes motivée et on le sait ! Mais ce n'est pas après 3 runs que vous allez voir vos fesses se remonter. Le sport est avant tout une question de patience et de persévérance, il ne faut jamais rien lâcher, le résultat se verra bien assez tôt, croyez-nous.

Pas besoin de tripler les séances, tenez-vous déjà aux vôtres et il vous suffira d'1 à 2 mois selon l'activité pour voir les effets escomptés.

 

2 - Répéter encore et encore les mêmes mouvements
Source : We Heart It

On connaît toutes notre exercice le plus facile, qu'on a pris l'habitude e répéter encore et toujours. Les abdos ? Non pas votre truc, trop fatiguant. La planche en revanche, fingers in the nose ! Au moins 5 minutes à chaque séance. 

Vous avez bien compris que votre corps ne réagissait plus à ce genre d'exercices puisqu'il s'est clairement habitué et le fait comme si vous lui demandiez de porter une baguette de pain. Pour y remédier, il faut varier ! Que ce soit d'exercices, de cours ou même de sport, changez vos habitudes et variez les plaisirs. Il existe des milliers d'exercices pour muscler les cuisses par exemple, essayez-les !

 

3 - S'entraîner TOUS les jours
Source : We Heart It

Vous êtes plus que déterminée à arborer un beach body cet été ! Vous avez donc triplé vos entraînements et n'arrivez plus à vous en passer. Ménagez-vous jeune inconsciente. Votre corps risque de se fatiguer et vos muscles frisent le burn-out. 

Laissez-vous 1 à 2 jours minimum de day-off et surtout laissez reposer vos muscles 24 heures après une séance intensive. Il ne s'agirait pas de vous dégouter ou de vous blesser. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4 - Faire comme les autres
Source : We Heart It

C'est vrai que votre voisine de tapis est en super forme, et que ses exercices ont l'air vraiment super efficaces. Mais vous vous rendez bien compte qu'ils ne sont pas adaptés à votre corps. Si vous savez quels muscles vous avez besoin de travailler, alors vous saurez quels exercices faire. 

On ne triche pas en regardant la copie du voisin. Vous pouvez bien évidemment vous inspirer des vidéos Instagram dans lesquelles le corps de la coach vous fait saliver, mais pas question de toutes les imiter. Vous avez une base, à vous de vous l'approprier.

 

5 - Ne pas prendre de petit-déjeuner
Source : We Heart It

Aller courir à-jeûn sans rien dans le ventre, c'est comme essayer de démarrer votre voiture alors que vous n'avez pas mis d'essence. Vous n'aurez aucune énergie à dépenser et votre entraînement ne sera pas optimisé !

Prenez le temps de vous préparer un bon petit-déjeuner complet et équilibré. Votre corps vous dira merci, et votre esprit aussi...

 

6 - Être accro au cardio
Source : We Heart It

Vous ne pouvez pas vous contenter du cardio. Oui, il brûle des calories ! Mais si vous l'habituez trop à redoubler de performance, il ne réagira plus aussi efficacement. La plupart des it-sports impliquent une bonne dose de cardio, il n'y a qu'à voir nos parenthèses sportives : zumba, crossfit, pound fitness, boot camp et autres drôles de noms inspirants vous promettent un défouloir sans pareil.  

Sachez simplement ajouter un peu de renforcement musculaire à votre cardio : un peu de gainage, de muscu... Bref, pensez à diversifier l'entraînement, quitte à faire du cardio un jour sur deux ou trois. 

7 - Craquer sur un Mcdo "bien mérité"
Source : We Heart It

Ce Big Mac vous fait de l'oeil ? Ne comptez pas sur nous pour vous donner notre aval. Ça n'est pas parce que vous sortez de votre entraînement que vous devez vous lâcher. 

Un repas est évidemment le bienvenu et même plus, est nécessaire. Seulement, vous ne pouvez ingurgiter n'importe quel type de graisses dans l'espoir de voir votre corps s'affiner. Alors on ne lésine pas sur les protéines et on finit de se muscler. 

 

8 - Compter toutes les calories brûlées
Source : We Heart It

Vous avez à la pelle des applications téléchargées qui vous indiquent une soi-disant perte de calories exacte après votre running du soir. Mais ces applis sont-elles au courant du bagel dévoré au déjeuner ? Savent-elles que vous avez pris un cappuccino à la vanille pendant votre pause café ? 

Si votre Iphone peut vous donner un résultat approximatif des calories dépensées, ne passez pas votre temps à lorgner sur votre écran. Concentrez-vous plutôt sur un entraînement régulier et une alimentation équilibrée !

 

9 - Provoquer les douleurs
Source : We Heart It

Vous y croyez, vous, au credo "No Pain, No Gain". Hep hep hep, on oublie tout de suite cet adage. Il n'y a pas plus mauvais que d'insister sur un exercice pour ressentir des courbatures voire de réelles douleurs le lendemain. 

On n'utilise donc pas cette douleur comme indicateur de performance : si vous ressentez un peu moins de tirements, c'est simplement que votre corps supporte les efforts et les intègre. Sachez doser les efforts et maîtrisez votre surpassement.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

10 - Vouer une passion aux crunchs
Source : We Heart It

Vous voulez un ventre plat et vous l'aurez ! Nul  besoin de vous goinfrer de crunchs, qui, en plus d'être redondants, ne sont pas idéaux pour le plancher pelvien du côté féminin. 

Encore une fois, variez les exercices et essayez de travailler les différents abdominaux : obliques, transverses...

 

 

Photo de couverture : ©We Heart It

 

Tags : erreur, sport