Avis aux propriétaires de minou.

Vous vous souvenez encore parfaitement de son premier miaou, de son premier ronron et de sa première bêtise… Votre boule de poils vous l’aimez à mourir depuis le premier jour où elle a mis les pattes chez vous !

Depuis, vous accumulez les bons en sa compagnie ainsi que les multiples rebondissements qui peuvent survenir lorsque l’on a un chat à la maison…

Et si vous pensez que certaines anecdotes vous sont propres, on est prêtes à parier qu’il y en a plus d’une en commun avec tous les autres propriétaires de chat. Pari lancé ?

Voici 10 choses que les propriétaires de chat font à tous les coups !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Parler avec leur chat

-

Que celui ou celle qui n’a jamais parlé avec son chat nous lance la première pierre ! En plus de lui parler, on est plutôt très fières de pouvoir dire qu’il nous répond et qu’on a parfois avec lui de grandes conversations !

 

2. Mal dormir la nuit

-

À partir du moment où l’on fait entrer un chat dans notre vie, on peut dire adieu à nos nuits paisibles… D’ailleurs, c’est prouvé, les propriétaires de chats seraient plus fatigués que les autres. Pas étonnant quand on voit le cirque qu’ils font la nuit. Ils ne peuvent donc pas jouer le jour et dormir la nuit comme tout le monde ?!

 

3. Ne plus voir les poils

-

Si, au départ, le rouleau adhésif était notre meilleur ami, on peut dire qu’avec les temps, on a vite arrêté de compter les poils qui traînent, on s’en est même accommodées et nos vêtements aussi…

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Reconnaître le bruit d’un vomi en approche

-

Comme tous les chats, ils sont très proprets et passent un temps fou à faire leur toilette. Résultat, ils avalent un bon paquet de poils et inévitablement, au bout d’un moment, ça coince. C’est là que tout ressort dans un superbe vomi… Si, la première fois, on peut être surprises, autant vous dire qu’avec l’habitude, on est devenues maître dans l’art de déplacer le plus rapidement possible notre chat du lit ou de notre tapis chéri.

 

5. Avoir déjà marché dans du vomi (le pipi, ça marche aussi)

-

Il arrive aussi parfois qu’on ne le voie pas venir ou pire encore qu’on ne doute même pas de l’existence de ce fichu vomi. Et notre lundi matin s’en souvient très bien. D’ailleurs, si on fait le bilan, on peut dire qu’on marche souvent accidentellement dedans au moment où on le voudrait le moins. Même si on peut également dire qu’il n’y a jamais vraiment de moment propice pour ça…

 

6. Ne plus bouger (ni même respirer) quand le chat s’est installé sur eux

-

Quel propriétaire de chat ne connaît pas cette sensation ? Quand notre chat nous fait l’honneur de venir se poser sur nos genoux, le temps s’arrête. C’est tellement où il veut et quand il veut que quand ça arrive, il est hors de question de bouger, de se gratter ou même de respirer.

 

7. Oublier leur intimité

-

Il fut une époque où l’on pouvait aller aux toilettes ou se doucher en toute intimité, mais désormais c’est terminé ! Notre chat ne supporte pas les portes fermées et il sait le faire entendre à coup de miaulements stridents et de griffes sur la porte. Certains manient même l’ouverture des portes à la perfection !

 

8. Se battre pour avoir le droit de travailler

-

Alors, on ne sait pas vraiment pourquoi et ce serait d’ailleurs un super sujet d’étude : pourquoi notre chat ne nous laisse-t-il pas travailler en paix ? C’est vrai, pourquoi ont-ils cette fâcheuse tendance à toujours vouloir s’allonger sur le clavier ou la feuille sur laquelle nous sommes en train d’écrire ? C’est fou ça !

 

9. Connaître les moindres recoins de la maison

-

Les chats sont les pros du cache-cache et se trouvent toujours des endroits improbables pour taper une petite sieste… Sauf qu’à force de les chercher aux quatre coins de la maison, elle n’a plus aucun secret pour nous et notre minou n’a plus aucune chance de nous échapper (rires diaboliques) !

 

10. Être jaloux si leur chat préfère les caresses d’un invité

-

Le vomi, le pipi, les poils, les griffures… On peut tout tolérer mais pas ça ! Si notre chat a le malheur de préférer les caresses d’un invité ou d’un parfait inconnu, on peut voir dire que c’est une trahison et une blessure qui restera profonde. « Mon chat, à MOI ! ».