C'est le choix du roi pour les grandes indécises !

L'hésitation a gagné votre coeur depuis quelque temps maintenant. Vous ne savez pas quoi faire : la peur de vous lasser, du manque d'originalité et du mauvais rendu vous ont envahie. 

Conclusion, vous en êtes toujours au même stade. Vous n'avez strictement rien tatoué sur votre jolie peau.

Deux solutions s'offrent à vous : continuer de fuir ou opter pour cette nouvelle technique de tatouage qui ne tiendra qu'une seule année sur votre peau !

L'entreprise Ephemeral n'a pas dit son dernier mot. Une formule composée d’une encre dans lesquels les polymères biodégradables se dissolvent naturellement entre 9 et 15 mois après l’injection. 

L'idée est venue d'un des trois cofondateurs de l'entreprise qui désirait un tatouage permanent mais qui avait peur de s'engager.

Cela n'a pas été simple de trouver la formulation idéale pour que le tatouage tienne une année. Beaucoup ont été testées sur lui-même. 

C'est une formule qui a été créée sous l'oeil des dermatologues et uniquement avec des composantes déjà autorisées sur le marché par la Food and Drug Admnistration (FDA). 

Pour le moment, seule la couleur noire est disponible. 

Contrairement à d'autres tatouages semi-permanents que nous pouvons trouver et que les tatoueurs professionnels déplorent, cette nouvelle formule ne présente pas de risques de lésions.

Le tatouage reste net, ne bave pas et disparait de manière uniforme. Envie d'essayer ? Comptez entre 150 et 400 euros selon le tatouage réalisé.

Le but n'est pas de concurrencer le monde du tatouage traditionnel.

Marissa Boulay, tatoueuse professionnelle recrutée par la start-up, explique "L’essence du tatouage, c’est un mode d’expression et un art. Nous essayons simplement de le rendre plus accessible."

Alors, allez-vous sauter le pas ?  Direction le salon Ephemeral dans le quartier de Williamsburg, à Brooklyn. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ephemeral Tattoo (@ephemeraltattoo)

 

- 

 

 

Tags : tatouage, premier tatouage, news tatouages