Dring Dring !

- Ici le 3615 Beauté, celui qui répondra à toutes vos questions ! Patientez, vous allez être mise en relation avec un expert. Bip Bip Bip. 

- Allô ? Beauty Expert à votre écoute ! Que puis-je pour vous ?

- Hello Miss Beauty, figurez-vous que j'en entends des vertes et des pas mûres sur l'épilation à la lumière pulsée... Quel est le vrai du faux dans toutes ces questions que je me pose ?"

- Pas de panique, nous ne vous laisserons pas dans l'ombre bien longtemps !  

Pour démêler le vrai du faux de la lumière pulsée intense, nous sommes parties à la rencontre de Nicolas Grall, directeur régional chez Depil Tech. Avant toute chose, quelques précisions techniques sur le sujet. Comme il nous l'explique, "l’épilation à la lumière pulsée intense est une évolution du laser qui est donc une lumière filtrée qui va cibler la mélanine et qui va permettre de détruire le bulbe du poil dans son intégralité de manière définitive."

Prenez de quoi noter ! Il y a plein de choses que vous devez savoir avant de vous lancer. 

En espérant que le 3615 aura répondu à toutes vos questions !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Vrai ou faux : la lumière pulsée intense est adaptée à tous les types de peau ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dépil Tech® France (@depiltech_france)

Faux ! La lumière pulsée intense n'est absolument pas destinée à tous les types de peau. Comme nous l'explique Nicolas Grall, "on traite un phototype de 1 à 4, c'est-à-dire des peaux blanches, mates, métisses claires et les peaux asiatiques." 

Concernant les types de poils, il nous confirme qu'il faudra "un poil noir, foncé et épais. Cela ne fonctionnera pas sur les poils blonds, roux et clairs."

 

2. Vrai ou faux : elle est compatible avec l'acné et autres imperfections de peau ? 

Vrai et faux ! "Il n'y aura pas de problème à passer sur des cicatrices d'acné si elles sont saines et pas récentes", explique Nicolas Grall. À l'inverse, il précise bien qu'on ne traite pas une peau actuellement acnéique. De plus, une personne qui prend un traitement pour la peau ne peut recevoir de la lumière pulsée intense, car (comme roaccutane), "ce sont des médicaments photosensibilisants, la peau va être réceptive à la lumière pulsée ce qui risquerait de la brûler." Il faudra arrêter le traitement au moins 1 mois avant pour commencer l'épilation.

 

3. Vrai ou faux : les traitements médicamenteux sont contre-indiqués avec ce type d'épilation ?

Vrai et faux, cela dépendra du traitement en question. Lors de votre premier rendez-vous avec l'expert, vous établirez le caractère photosensibilisant de votre traitement. Comme nous l'explique Nicolas Grall, il y a des contre-indications connues : comme les antidépresseurs, les personnes épileptiques, celles munies d'un pacemaker ou encore sous traitement dermato comme nous le précisions précédemment.

Sachez également qu'il ne faut pas avoir été en contact avec des produits à base d'huiles essentielles, pures ou mélangées, d'huile de coco, de millepertuis ou encore de concentrés d'agrumes au moins une semaine avant une séance !

 

4. Vrai ou faux : il ne faut pas prendre le soleil avant de commencer ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dépil Tech® France (@depiltech_france)

Vrai ! "Il faut attendre au moins 1 mois avant de faire une séance pour une peau de phototype 1 et 2, et pour un phototype de 3 à 4, il faudra attendre au moins 5 semaines après sa dernière exposition au soleil", nous confie Nicolas Grall.

 

5. Vrai ou faux : l'épilation à la lumière pulsée intense est douloureuse ?

Il n'y a pas de réponse objective à cette question ! Comme nous l'explique Nicolas Grall, "La sensation de douleur est propre à chacun, on compare ça à un coup d'élastique. Ce n'est pas douloureux, mais ce n'est pas agréable non plus." Comme il nous le suggère, il est possible d'appliquer une crème anesthésiante pour les trois premières séances. 

 

6. Vrai ou faux : elle est interdite pour les femmes enceintes ?

Vrai ! Il est absolument contre-indiqué de faire une épilation à la lumière pulsée lorsqu'on est enceinte. De plus, il faudra attendre 6 mois après l'accouchement pour entamer le processus ou reprendre les séances. 

 

7. Vrai ou faux : on peut commencer à n'importe quel âge ? 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dépil Tech® France (@depiltech_france)

Faux ! Comme nous l'explique Nicolas Grall : "On ne traite que des personnes majeures et pour les femmes, il faut être réglée depuis au moins 2 ans afin d'assurer une stabilité des hormones."

 

8. Vrai ou faux : on peut passer sur une zone tatouée ?

Faux ! On ne peut pas passer sur une zone tatouée. Comme nous explique Nicolas Grall, "Une zone tatouée sera systématiquement protégée avec un strap autocollant pour bien délimiter la zone et ne pas passer dessus."

 

9. Vrai ou faux : la lumière pulsée intense utilise la même technique que l'épilation au laser ?

Vrai et faux. Selon Nicolas Grall, "la lumière pulsée intense utilise la même technologie que le laser dans le sens où elle est une évolution de ce dernier. Le laser est une lumière puissante qui va atteindre tous les tissus sans distinction. L'idée ici a été de filtrer la lumière du laser pour ne garder qu'une lumière qui va cibler la mélanine active du poil."


10. Vrai ou faux : elle peut causer un cancer de la peau ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dépil Tech® France (@depiltech_france)

Faux. "La lumière pulsée intense ne peut pas être la source d'un cancer de la peau qui est lui-même causé par des UV tandis que notre processus ne garde que la lumière rouge et infrarouge", nous précise Nicolas Grall.

Le 3615 Beauté espère avoir répondu à toutes vos questions, si ce n'est pas le cas, nous vous invitons à les formuler en commentaires de notre post Facebook ! Pour plus d'informations sur la lumière pulsée intense, rendez-vous directement sur le site Depil Tech.

 

Tags : poils, peau, épilation