Bienfait du confinement numéro 2147 : l'arrêt des injections de botox ! La jeune Amy Devese-Jenkins a l'habitude de passer par la case "injection" pour camoufler les rides et chaque petit défaut qui la tracasse. Mais avec le confinement, cela devient impossible de continuer ses injections, elle découvre alors sa peau naturelle !

Amy s'est retrouvée coincée dans le tourbillon infernal de l'envie d'avoir un visage parfait. Ce qui a causé cela, ce sont bien sur les réseaux sociaux sur lesquels elle passe ses journées. Elle s'est enfermée dans une routine de coloration, de maquillage, de manucure et d'injection. Pendant le confinement, elle a finalement réalisé que son visage à 20 ans n'avait pas besoin de tout ça, c'était simplement sa critique personnelle et obsessive qui était le problème.  

Pendant 3 ans, elle a subit des injections aux lèvres, au front et entre les sourcils. Les injections sont finalement la seule façon qu'ont les femmes à avoir une bonne estime de soi lorsqu'elle n'arrive pas à accéder à des traitements naturels pour leur peau. Finalement, les femmes ont une routine beauté qui s'entretien, leur propre visage au naturel n'est pas le visage auquel elles se sont habituées. 

Depuis le confinement, Amy a réalisé à quel point il était courageux d'accepter ses petits complexes au naturel. Elle savait pertinemment que les injections étaient un traitement temporaire, et elle est prête à vivre avec ! Amy sait maintenant que le visage qu'elle avait n'était pas le sien, et qu'elle est prête à accepter son visage naturel !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

-

 

-

 

-