Avoir des lèvres douces, c'est freiner la propagation du virus !

C'est une équation peu probable à laquelle on ne peut pas penser et pourtant, c'est ce qu'affirment des scientifiques. Une étude menée sur plusieurs mois concernant ce petit outil de beauté, le baume à lèvres, a révélé que la projection de salive est moindre lorsque la personne porte du baume la lèvre. Cela est dû au fait que les filaments présents dans la bouche, lorsqu'une personne parle, ont du mal à se former et les microgouttelettes sont divisées par quatre.

Les gouttelettes sont à l'origine de la propagation du virus, et si tous les moyens sont bons pour réduire cette propagation et voir le nombre de contaminés diminuer, c'est le cas de cette méthode jugée utile en plus du masque. Quatre fois moins de projections sont faites, un chiffre non négligeable pour un virus d'une telle ampleur. 

Manouk Abrakian, un chercheur montpelliérain à affirmer à France Bleu : "Oui, le baume à lèvre réduit les émissions de gouttelettes pour les consonnes plausibles comme le "p"".

Mais les scientifiques rappellent également que le port du masque, ainsi que le lavage des mains sont indispensables et ne doivent pas être remplacés par l'hydratation de ses lèvres.

L'hiver s'installe à petits pas et les lèvres sèches vont bientôt faire leur apparition. Alors, ajoutez un baume à lèvres à quelques euros dans votre sac à main, sans oublier le gel désinfectant. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail