Nos petits petons méritent le meilleur. Soins et pédicures sont généralement de rigueur à l’approche de l’été, quitte à oser toutes les excentricités.

A ce propos, avez-vous déjà entendu parler de la fish pedicure ? Cette technique consiste à plonger les pieds dans un bassin rempli de petits poissons « carnivores » chargés de manger toutes nos peaux mortes. A la clé, des petons parfaitement doux, lisses et délestés de toute leur peau abîmée.

Pourtant, malgré les bonnes retombées de cette beauty technique, tous les clients n’ont pas eu la chance d’en retirer les mêmes bénéfices. C’est d’ailleurs le cas d’une toute jeune américaine qui en a fait les frais. Quelques temps après avoir profité d’une séance de fish pedicure, cette dernière a commencé à perdre ses ongles de pieds un à un, mettant de suite en corrélation la pédicure et l’infection. Plus précisément, les médecins ont diagnostiqué un Onychomadèse, soit une pathologie de l’ongle qui se caractérise par la chute spontanée de celui-ci qui commence par la couche de tissu sur laquelle repose l'ongle à proprement dit.

Des suites de cet « incident », 10 états aux Etats-Unis ont strictement interdit la pratique de la fish pedicure, rappelant les risques sanitaires encourus. En effet, les poissons, ne pouvant être lavés, sont réutilisés après chaque client, tout comme l’eau utilisée, forçant la prolifération des bactéries et maladies entre eux.

Les autorités médicales ont ainsi tenu à rappeler que cette technique visant à offrir de beaux pieds à l’approche de l’été n’est pas saine et tend à l’infection, même si cela n’arrive pas à chaque fois.

Ainsi, même si vous appréciez la technique, il est temps d’y mettre un terme et d’opter pour une bonne vieille rape et d’un peu d’huile de coude. Ahh, les vieilles techniques, il n’y a rien de mieux.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

- - -