Tomber dans une addiction, c’est un peu notre pire cauchemar.

Alcool, sport, cigarette ou drogue… Une fois que l’on tombe dedans, il est bien difficile de sortir la tête de l’eau et de s’en sortir. Le corps réclame, insiste et une fois de plus nous cédons sous le poids de la dépendance.

Certaines addictions s’avèrent également plus violentes que d’autres et ce n’est pas Dejah Hall qui dira le contraire. Cette jeune Américaine de 26 ans a jugé important de partager son histoire et son parcours, après avoir passé plusieurs années dans l’héroïne et la méthamphétamine. Alors que son calvaire a pris fin il y a 4 ans déjà, Dejah a mis du temps à se reconstruire.

Abîmé par les effets de la drogue, le visage de Dejah était tout sauf sain, tout sauf rayonnant. Le teint terne, les traits lourds, les cernes marqués sans oublier les rougeurs prononcées et les boutons, il est clair que la jeune femme partait de loin. 4 ans plus tard, le choc est total lorsque la jeune femme publie un photomontage de 3 clichés : l’un en pleine période d’addiction, un autre le jour où elle s’est fait arrêter et le troisième, 4 ans après. Évidemment, il n’y a plus rien à voir. Teint rayonnant, yeux rieurs, les traces de cette lourde addiction ont littéralement disparu. Autant dire que, Dejah, elle-même, ne doit avoir aucune envie de reprendre la drogue et on le lui souhaite !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-