Qui aurait cru qu’en 2017, quelques poils sous les aisselles d’une mannequin interplanétaire auraient pu choquer ?

Pourtant, c’est Gigi Hadid qui en fait les frais. Lors de son shooting pour le magazine Love en l’honneur de leur habituel calendrier de l’Avent très sexy, la starlette a posé devant l’objectif, les bras levés dévoilant au passage quelques poils noircis (ou quelques peluches dues à son - très certainement - pull en cachemire).

Difficile de savoir s’il s’agit là d’une volonté purement féministe ou d’un total oubli de rasage de la part de la jeune Gigi.  Quoi qu’il en soit, nous, on trouve cela bizarre que personne au studio n’ait réagi. Mais, le plus important dans l’histoire, c’est surtout de constater qu’au 21e siècle, le choix des femmes de faire ce qu’elles veulent de leur corps n’est pas encore bien accueilli et assumé.

Dur, dur...

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Photo de couverture : Instagram / Gigi Hadid