Il y a des rumeurs dans nos vies qui nous perturbent.

On les entend, on les retient et on les transmet, persuadées qu'elles sont vraies, justes, véridiques.

En vrai, sommes-nous déjà allées vérifier l'authenticité de ces on-dit décrétés comme des vérités générales ? Huuum... pas vraiment.  

Exemple concret : En pleine soirée pyjama vous vous retrouvez avec vos copines. Au programme masques et vernis. Alors que vous vous apprêtez à appliquer la première couche de ce tout nouveau verni bleu nuit, votre copine Elise s'insurge de voir que vous ne mettez pas de base coat juste avant. En fait, vous n'en avez pas et aucune de vous n'a pensé à en apporter une. Cette dernière commence à grimacer comme si vous veniez de commettre un meurtre horrible. Apparemment , vos ongles ne supporteront pas la couleur, mais après tout, ça fait des années que vous faites les choses ainsi et vous n'avez pas l'impression que ce soit si terrible.

C'est bête parce que maintenant vous culpabilisez.

Concrètement, info ou intox ?

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1- Bon alors, elle est vraiment importante cette base ?
 Source : We heart it 

Allons droit au but : OUI, la base a une importance capitale lorsque vous réalisez votre manucure. D'autant que l'on sait que vous êtes une grande adepte des couleurs ultra pigmentées qui tâchent l'ongle et bien évidemment, il est difficile de revenir en arrière. La base agit donc comme une barrière contre les agressions extérieures que subissent les ongles au quotidien. Elle les rend plus sains et éclatants et surtout, elle retient la couleur du vernis à ongles que vous avez choisi et qui peut mettre des mois à se dissiper une fois imbibée. Car l'ongle boit les substances et se retrouve démuni, ce qui le rend ensuite cassant, mou, jaune (encore plus si vous êtes fumeuse) et ils peuvent même aller jusqu'à se dédoubler. Bref, une fois que nous en sommes là, c'est la galère ! 

 

2- On fait quoi alors ? 
 Source : We heart it

On investit une bonne fois pour toute et on en choisit une adaptée au(x) problème(s) de nos ongles. Il en existe en tout cas deux catégories : les protectrices et les traitantes. Les premières sont parfaites pour les ongles en bonne santé qui cherchent juste à être protégés de la couleur du vernis qui jaunit. Les secondes protègent également et agissent en profondeur. On les choisit évidemment en fonction des besoins de l'ongle qui peut avoir besoin d'être blanchi, durci ou qui a simplement besoin d'un petit coup de pouce pour gagner en longueur. 

Mais le plus important, ce que nous autres oublions souvent, c'est la préparation en amont. L'ongle doit être parfaitement propre avant de recevoir la moindre goutte. Pour ce faire, on pense (encore et toujours) à le dégraisser, à le limer et à le polir

Autre petit conseil : On applique sa base en couche fine et on s'arrête avant les cuticules afin qu'elle reste discrète et ne fasse pas de bulles sous la couleur. 

 

Photo de couverture : We heart it 

 

Tags : vernis à ongles