"Pourquoi tu ne t’es pas maquillée ?", "Du 38 ? Hors de question, passez votre chemin !", "Wahou, tu as vu ce bouton en plein milieu de ton front, pourquoi tu ne le caches pas", "What ? Tu ne portes jamais de soutien-gorge ?", et on en passe. 

Toutes ces remarques négatives font aujourd'hui partie de la vie quotidienne d'une grande majorité de femmes : "Je ne suis pas belle", "Tout ce que tu vois, c'est mon ventre", "Vont-ils m'aimer avec mes kilos en trop?", "J’ai trop de forme, personne ne voudra de moi".

Avec les réseaux sociaux, il est impossible de passer à côté des diktats de la beauté. Ces derniers apparaissent partout et ont un impact fort sur le moral, le bien-être et l’acceptation de soi.  

Stop à ces règles et à ces normes de beauté. Il est temps de s’accepter et de ne plus se comparer aux autres. N'essayez pas de ressembler à quelqu'un d'autre, soyez vous-même.

Apprenez à vous regarder, à observer votre corps, ses atouts, ses défauts. Concentrez-vous sur ce que vous aimez et si vous n’aimez pas quelque chose, essayez de trouver un aspect positif à ce petit défaut.

Voici 6 règles à suivre pour être enfin en parfaite adéquation avec soi-même ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. "Mes poils ? Je les assume !" 

-

Les femmes sont plus que jamais soumises à de nombreuses contraintes esthétiques et notamment concernant leurs poils. En effet, elles sont parfois forcées de s’épiler non pas par choix, mais par obligation sociale pour être toujours séduisantes auprès de la gent masculine. 

Il est temps de mettre un terme à ce « zéro poil ». Depuis quelque temps, les femmes aussi bien connues que non affichent sans complexe leurs parties du corps fournies pour imposer leur liberté et s’exposer sans avoir peur du regard des autres.  Des mouvements comme le « Januhairy » invite chaque femme à laisser pousser ses poils durant un mois pour bouleverser les codes de la beauté actuels.

Et depuis le début du confinement, on en voit de plus en plus se libérer du poids de ce diktat qui veut que : « Pour être belles, il faut que les femmes s'épilent. ». La décision de s’épiler ou non n’appartient qu’à nous seules.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2. "Mes seins ? Je les libère !" 

-

Une femme devrait avoir le droit de pouvoir se promener dans les rues seins nus en toute légalité sans être jugée par le regard des autres ou que cela ne soit considéré comme inacceptable. Depuis la nuit des temps, il est considéré qu’une femme qui ne porte pas de soutien-gorge est indécente auprès de la société. Et si c’était notre choix ! Le mouvement « No-bra » en est la preuve. Ce dernier incite les femmes à se débarrasser de leur soutif pour se libérer des carcans de beauté de la société.

Alors, pendant le confinement, Mesdames, n’hésitez pas à laisser vivre vos seins et à les libérer de ce soutien-gorge. Qui plus est, ils retrouveront toute leur fermeté. 

 

3. "Mes formes ? Je les accepte !"

-

Le diktat de la minceur est bien trop présent dans la société aussi bien dans la vie de tous les jours que sur les podiums. Ainsi, de plus en plus de femmes se lancent dans des régimes et désirent être les plus maigres possible. Stop à cette obsession de la perte de poids. N’ayez plus honte de révéler vos kilos en trop.

La vraie femme ne ressemble pas forcément à un mannequin Victoria’s Secret. Soyez fière de vos rondeurs et de vos formes comme le dit si bien Amel Bent : « Moi, j’ai des formes et des rondeurs, ça sert à réchauffer le coeur ! ». Accepter son corps est essentiel. 

 

4. "Le maquillage ? Pas besoin pour m'accepter !"

-

Lorsque vous étiez plus jeune, votre meilleure amie est passée devant vous portant son sublime gloss. Et depuis, vous avez décidé de suivre la tendance. Aujourd’hui, avec les influenceuses beauté sur YouTube et Instagram, il nous est presque forcé de devoir apprendre à nous maquiller. Pour certaines, il est même impossible de sortir sans maquillage tandis que pour d’autres, le make-up est une façon de se cacher. Et même confinées, la société nous oblige à continuer à nous maquiller. 

Il est temps de dire non. Le maquillage est un plaisir et non une obligation. Vous avez le droit de vous maquiller pour votre propre plaisir. Sachez d’autant plus que ne pas se maquiller fait du bien à la peau.  

 

5. "Mes imperfections ? Je ne m'en cache plus !"

-

Tous les jours, nous dépensons beaucoup d'argent pour camoufler et cacher nos boutons, imperfections, car la société de consommation ne cesse de répéter que la femme doit toujours être parfaite en toute circonstance. Nous dépensons beaucoup d'argent en produits anti-acné, en crèmes, en gommages, en soins en institut pour paraître dans la "norme". 

Eh bien non ! Trop, c'est trop ! Nos imperfections nous rendent belles. Acceptez-vous vous-même et n'ayez pas peur du regard des autres. Plus vous allez cacher et dissimuler vos imperfections, plus cela amplifiera vos défauts. Vous vous sentiriez bien mieux en changeant votre façon de voir vos imperfections.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

6. "Je ne ressemble pas à tout le monde ? J'en suis fière !"

-

Les réseaux sociaux et la toile sont un concentré de représentations idéalisées de la femme. Mince, avec de longues jambes, sans acné ni points noirs, avec une bouche pulpeuse, des cheveux longs.

N'oubliez jamais que les standards de beauté sont irréalistes, rien ne sert de les suivre à la lettre. La beauté est souvent associée à une sérénité presque caricaturale, lorsqu'en réalité, elle se trouve dans l'accomplissement et la confiance en soi.  

Se réconcilier avec son apparence et en être fière est une voie infaillible vers la satisfaction personnelle. Il est temps d'apprendre à s'aimer.