"Il faut souffrir pour être belle" ... Vous avez sûrement déjà entendu cette expression plus d'une fois dans votre vie ! La plupart du temps à interpréter au second degré, ce dicton résume bien l'histoire que nous nous apprêtons à vous raconter.  

Les extensions de cils, ça vous parle ? Pour faire simple, cette technique, très en vogue, offre un résultat beaucoup plus naturel que les faux-cils classiques. La professionnelle effectue un véritable travail sur mesure, permettant d'obtenir une frange de cils étoffée et magnifiée, plus vraie que nature.

Mais apparemment, cette méthode ne comporte pas que des points positifs. En effet, si l'opération n'est pas réalisée avec soin et méticulosité, l'expérience peut vite donner lieu à des résultats catastrophiques, tant sur le plan esthétique que médical...  

Et pour cause. En ayant eu recours à ce genre de pratique, une jeune Anglaise de vingt ans, Megan Rixson, a bien failli perdre la vue il y a quelques jours : la jeune femme s'est rendue dans un salon de beauté qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de fréquenter auparavant. Séduite par les prestations et les prix attractifs du salon, elle était bien loin de s'imaginer ce qui allait se produire. 

La professionnelle qui s'est occupée de la jeune femme a en effet fait preuve d'une grande négligence : au lieu d'appliquer une colle médicale classique, cette dernière a utilisé un produit initialement utilisé pour les manucures, entraînant d'emblée une allergie grave chez la cliente. Yeux gonflés, douleurs infernales, perte temporaire de la vue... L'expérience fut cauchemardesque. 

Suite à cela, l'étudiante a jugé bon de poster une vidéo sur les réseaux sociaux, afin de mettre en garde celles qui voudraient se lancer dans l'aventure. Depuis, tout est (heureusement) rentré dans l'ordre. 

En conclusion, nous avons un seul conseil à vous donner : si vous souhaitez avoir recours à ce genre de pratique, veillez à correctement vous renseigner et prendre rendez-vous dans des endroits certifiés, qui vous inspirent confiance ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

  

-

  

Photo de couverture

-