Girl boss spotted !

"Je le vaux bien", "je suis belle", "je peux le faire", "je me sens bien", "rien ne m'arrête", "je suis douée", "je crois en moi", "j'aime mon corps"...

Voilà les mini déclarations d'amour de vous à vous-même que vous méritez d'entendre pour réveiller la Boss Lady qui sommeille en vous. Le temps des doutes est révolu, jamais plus la pression de standards n’étouffera notre confiance en nous : pinky swear ! 

Notre corps a besoin d'amour, de bisous, de câlins tous les jours... et de mots doux ! Il nous aime certainement bien plus que n'importe qui : qui d'autre ferait tout ce qu'il fait pour nous ? Il n'est pas parfait, mais il est unique et c'est justement ce qui le rend beau. Soyons réalistes, si la perfection était à notre portée, ne perdait-elle pas toute sa valeur ? 

Ladies and ladies, nous avons une grande nouvelle. Notre radar à Girl Boss s’est fortement activé dans la zone du Maryland aux États-Unis, zoom sur l'étonnante Sophia Hadjipanteli

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Qui est-elle ? 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophia ????? (@sophiahadjipanteli) le

D'un père chypriote et d'une mère britannique, Sophia Hadjipanteli est un mannequin américain qui a grandi dans le Maryland aux États-Unis. Sa différence ? Sophia assume son mono-sourcil. Décidément, le poil n'en finit pas de faire son grand retour ! Aujourd'hui, la jeune femme est un modèle réputé dans l'industrie de la mode pour son apparence singulière et dans le monde féminin pour son assurance à assumer ce que le monde a trop longtemps défini comme "moche". 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

2. Quelle est son histoire ? 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophia ????? (@sophiahadjipanteli) le

Dans une interview, Sophia raconte que sa mère lui disait dès son plus jeune âge de ne pas épiler ses sourcils, car ils sont très beaux ainsi. Un conseil que Sophia n'a suivi qu'à moitié, jusqu'à l'été 2016, où elle a décidé d'arrêter totalement de les épiler. Provocatrice et bonne vivante, elle refuse de passer son temps à s'épiler pour correspondre aux exigences de la société. C'est à son retour de vacances avec une réflexion de sa grand-mère que Sophia prend conscience de sa différence : "et là, je les ai juste laissés tels quels. Je n'y ai pas vraiment réfléchi jusqu'à récemment où tout le monde en fait tout une affaire". Harcelée à l'école, le mannequin a reçu de nombreux commentaires de haine et une attention plus que soudaine et très peu bienveillante. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

3. Comment l'a-t-elle surpassée ?  

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophia ????? (@sophiahadjipanteli) le

Sophia a aujourd'hui 178 000 followers sur Instagram et possède sa propre chaîne Youtube. Pour contrer les haters, elle a initié le mouvement #UnibrowMovement dans l'espoir de normaliser les mono-sourcils. La jeune femme à la vision de la beauté très ouverte fait la guerre aux standards, et ça marche : les commentaires changent de bord ! Pour continuer sur la provocation, Sophia n'hésite pas à souligner ses sourcils d'un trait de crayon ou à les couvrir de gloss pour attirer l'oeil. Une beauté impertinente, comme on les aime !

 

Photo de couverture : 

-

 

Tags : mannequin, sourcils